La faillite du réacteur - THTR 300 La newsletter du THTR
Études sur THTR et bien plus encore. La liste de répartition THTR
La recherche HTR L'incident du THTR dans le "Spiegel"

Malheureusement, la liste des défauts du THTR ne s'arrête pas avec l'arrêt du réacteur en 1989...

***

Faillites, malchance et séries de pannes THTR

Dans les numéros 3/87 et 3/88 du magazine trimestriel "Kultur und Umweltinformation", qui a été publié par le Landesverband Westfalen "Die Naturfreunde" dans une édition d'environ Créé en 1.000. Principalement sur la base des rapports hebdomadaires THTR, que l'opérateur "Vereinigte Elektrizitätswerke Westfalen" (VEW) a dû publier sous forme d'annonces payantes dans le "Westfälischer Anzeiger" (WA), se conformant ainsi à la grande pression pour des informations plus détaillées.

« Les Amis de la Nature » étaient alors proches du SPD. Avec cette publication et le total de 36 pages de rapports critiques sur la politique nucléaire de NRW en 1987 et 1988, j'espérais, en tant que membre des Amis de la nature, pouvoir influencer la politique largement favorable au nucléaire du gouvernement de l'État SPD un Petit. Les articles n'ont pas seulement reçu une attention amicale. - L'historique des accidents du THTR, qui s'est poursuivi jusqu'en 1994, montre clairement qu'au cours des années d'exploitation de ce réacteur à peine un mois est resté sans complications. Même après sa fermeture en 1989, les incidents n'ont pas cessé.

Horst Blume

***


Début de la liste - 07.09.1985

Défaillance du capteur d'humidité. Cause : Les électrodes de mesure des capteurs d'humidité sont recouvertes de poussière de graphite.

10.09.1985

Fissure dans la conduite de condensat. Cause : fissuration par vibration

25.09.1985

Faux démarrage d'un groupe électrogène diesel de secours. Cause : introuvable.

29.09.1985

Arrêt du réacteur par déclenchement de "procédure rapide". Cause : impulsions perturbatrices électromagnétiques

02.10.1985

Perte de puissance sur un groupe électrogène diesel de secours. Cause : introuvable.

24.10.1985

Défaillance d'un point de mesure de température. Cause : Coupure de courant dans le capteur de mesure.

12.11.1985

Arrêt du réacteur avec NK 45. * Cause : réglage incorrect du point de consigne de la vanne.

*

* La procédure de refroidissement d'urgence NK 45

est un processus de refroidissement d'urgence qui s'exécute automatiquement.

Dans de tels processus de refroidissement d'urgence, les composants du réacteur sont soumis à une contrainte thermique sévère due aux processus de changement de température. Le nombre de ces procédures de refroidissement d'urgence a donc été limité à un maximum de 45.

Le THTR 10 a dû faire face à ces processus de refroidissement d'urgence en 12.11.1985 mois (du 02.09.1986 novembre 11 au XNUMX septembre XNUMX).

*

22.11.1985

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Un transformateur s'est éteint automatiquement

23.11.1985

Rétraction incomplète de 7 tiges de noyau. Cause : augmentation des contre-forces sur les tiges en raison d'un manque d'alimentation en ammoniac, basse température à cœur, débit de liquide de refroidissement non étranglé.

24.01.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : arrêt incorrect d'un rail électrique.

01.02.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Réduction du volume d'eau d'alimentation à la main et réponse à un critère de protection.

07.02.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Perte de protection lors du passage de l'alimentation interne au réseau public.

26.02.1986:

Défaillance du système de ventilation TL 11. Cause : Ventilateur : Palier endommagé, dysfonctionnement du mécanisme de déclenchement.

05.03.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Mauvais signal.

13.03.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : contact électronique défectueux.

29.03.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Fuite avec 2 papillons.

5.04.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Alimentation insuffisante du générateur de vapeur.

25.04.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : chutes de tension dans l'alimentation du ventilateur pendant une expérience

29.04.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Chute de tension dans l'alimentation du ventilateur lors d'une tentative.

*


04.05.1986/XNUMX/XNUMX : Défaut dans le système de chargement des billes du THTR

Voir : Dans l''Histoire' - L'accident -
et le « événement à signaler » dans 'INES - Liste des incidents' -

Ainsi que la contribution 'Yeux pétillants' dans le miroir


*

13.08.1986:

Déclenchement d'une procédure de post-refroidissement. Cause : Dysfonctionnement d'un composant électronique.

02.09.1986:

Arrêt du réacteur avec NK 45. Cause : Défaut lors du test d'un appareillage de commutation.

27.09.1986:

Le THTR a atteint sa pleine capacité pour la première fois. Le système est ensuite éteint pendant plusieurs semaines pour être contrôlé.

04.10.1986:

Le THTR n'est plus en service depuis hier. Des travaux de maintenance et d'optimisation sont en cours, auxquels sont impliqués 500 spécialistes.

13.12.1986:

Deux jours seulement après une inspection générale de sept semaines, le réacteur a dû être à nouveau arrêté. Il y avait un bourrage dans le tuyau de déclenchement. Un ventilateur de refroidissement est tombé en panne en raison d'une erreur dans la commande électronique. La température a augmenté si rapidement pendant une courte période que le réacteur s'est arrêté de lui-même.

31.01.1987:

A 40 pour cent de puissance, "des améliorations finales ont été apportées aux contrôles et à la régulation".

07.03.1987:

Le VEW annonce que lors du démarrage et de l'arrêt du THTR, l'hydrazine, un agent anticorrosion hautement toxique, pénètre dans la lèvre. La concentration serait de 0,1 milligramme par litre.

26.03.1987:

Les habitants des environs immédiats du THTR se plaignent à nouveau des chasseurs à réaction à basse altitude de la Bundeswehr. Depuis huit ans, il y a eu jusqu'à 80 approches par jour par temps ensoleillé.

06.04.1987

Le THTR est éteint depuis le 2 mars.

08.04.1987:

Les bidons de récupération des assemblages combustibles devenus inutilisables ont été remplacés.

25.04.1987:

Arrêt du réacteur. Contrôles sur les canalisations du circuit vapeur. Toutes les zones de fil de soudage sur les petites lignes ont dû être vérifiées et dans certains cas remplacées.

19.05.1987:

Le VEW confirme une augmentation du taux de casse des billes. À la place de 800 balles dû au cours de la dernière année et demie 8.000 XNUMX assemblages combustibles être éliminé.

27.07.1987:

Un roulement endommagé sur l'une des quatre pompes à eau de refroidissement auxiliaires a été corrigé.

22.08.1987:

Arrêt automatique du réacteur. L'alimentation en eau de refroidissement des turbines a été interrompue car un défaut de commande du circuit vapeur des turbines a dû être corrigé. Un bloc d'alimentation est tombé en panne pendant l'arrêt.

29.08.1987:

Turbine éteinte en raison d'une valeur de réponse réglée trop faible dans le dispositif de protection du générateur, deux cartes électroniques défectueuses. La production d'électricité a été interrompue pendant deux heures et le réacteur est resté en fonctionnement.

16.09.1987:

Arrêt pour "révision annuelle" jusqu'à fin janvier 1988.

24.09.1987:

Arrêt automatique. La raison invoquée par VEW était la réponse incorrecte de la surveillance du niveau de remplissage du réservoir d'eau d'alimentation dans la partie conventionnelle du système.

09-15.11.1987 novembre XNUMX :

Sous le mot-clé « constatations », les opérateurs ont coché un incident au cours duquel des niveaux inadmissiblement élevés de la substance radioactive tritium ont atteint la Lippe au cours de la semaine dernière (WA, 21 novembre 11).

29.01.1988:

Le THTR a repris ses activités après la révision annuelle qui a débuté en octobre 1987.

27.02.1988:

Le THTR a été coupé afin d'éliminer la lenteur de certaines vannes de régulation du circuit eau-vapeur évoquée dans le dernier bilan hebdomadaire.

23.03.1988:

Lors des travaux de contrôle de l'égout, par lequel les eaux usées d'exploitation contrôlées et faiblement contaminées du THTR 300 sont rejetées directement dans la Lippe, une partie des eaux usées a été brièvement canalisée dans la Lippe par la voie d'évacuation des eaux pluviales de la centrale.

31.03.1988:

Arrêt du THTR pendant quatre semaines pour effectuer des travaux « divers ». I.a. les conteneurs des éléments de commande endommagés sont remplacés et des inspections sont effectuées sur le convoyeur à billes. La pause est également utilisée pour effectuer des tests récurrents sur le système.

18.05.1988:

Un dysfonctionnement a été constaté lors d'un test récurrent sur une vanne de régulation du circuit eau-vapeur. Le contrôleur défectueux a été remplacé immédiatement.

30.05-02.06.1988 novembre XNUMX :

Lors d'un test récurrent, une vanne d'eau de refroidissement dans le système d'épuration des gaz ne s'est pas fermée conformément au programme.

12.06.1988:

L'alimentation en eau de refroidissement de la turbine a été interrompue en raison d'une carte électronique défectueuse dans le contrôle de la tour de refroidissement sèche. En conséquence, un arrêt automatique du réacteur a été déclenché.

05.07.1988:

Lors d'une revue des systèmes de ventilation du hall réacteur, une raideur mécanique sur un volet de ventilation a été constatée et rectifiée.

13.07.1988:

Pour remplacer un joint de bride non étanche dans le circuit eau-vapeur, la centrale a été temporairement déconnectée du réseau.

18-23.07.1988 novembre XNUMX :

Des cartes électroniques défectueuses sur la commande de deux soupapes de décharge du circuit eau-vapeur ont été remplacées. Ces vannes sont utilisées pour réguler la réduction de pression lors de diverses procédures d'arrêt.

09.08.1988:

Après le remplacement d'un conteneur pour les éléments opérationnels devenus inutilisables, le THTR a été remis en service après une pause d'arrêt d'une semaine.

12.08.1988:

Lorsque le réacteur a continué à fonctionner, le générateur a été déconnecté du réseau pendant environ 5 heures pour éliminer une petite fuite de vapeur dans la turbine principale.

*


01.11.1988:

« La fatigue matérielle dans un canal de chauffe empêche le Uentroper THTR de se remettre en ligne comme prévu à la mi-novembre. Lors de l'inspection de routine d'un conduit de gaz chauds avec lequel les gaz chauds sont conduits du réacteur au générateur de vapeur, cinq éléments de fixation endommagés ont été découverts. " (De : WA du 1er novembre 11)


*

24.01.1989:

Défaillance de la fonction de fermeture rapide du régulateur d'arrêt du ventilateur d'un ventilateur de gaz de refroidissement.

27.01.1989:

Capacité de refroidissement insuffisante des condenseurs frigorifiques pour les compresseurs frigorifiques de l'un des deux systèmes d'urgence et de post-refroidissement.

22.02.1989:

Verrouillage incorrect d'un critère de protection des composants d'un générateur de vapeur de refroidissement d'urgence.

07.03.1989:

Augmentation de la concentration de gaz rares et de tritium dans un groupe de pièces de la zone de contrôle.

10.04.1989:

Panne du ventilateur du système de maintien de pression négative en raison d'une carte de valeur limite défectueuse.

17.04.1989:

Panne d'un ventilateur dans les pièces du système de nettoyage et de charge du gaz.

25.04.1989:

Échec de la commutation d'un interrupteur d'alimentation de l'alimentation en tension continue lors de la répétition du test.

01.06.1989:

Échec de la commutation d'une vanne d'air d'alimentation en cas de test récurrent.

20.06.1989:

Défaillance de la fonction de contrôle d'une soupape de décharge pour le réchauffage chaud (HZUE).

*

En septembre 1989, le THTR a été fermé.

Mais qu'est-ce qu'un vrai réacteur accidenté
bien sûr, il continue de s'embêter :

23.02.1990:

Crash d'un bidon de carburant vide.

28.03.1990:

Palier endommagé sur un ventilateur d'extraction.

09.05.1990:

Un commutateur rotatif sur le panneau de commande de la grue dans le magasin d'éléments de commande n'est plus correctement fixé.

05.06.1990:

Dysfonctionnement d'un clapet anti-retour d'air du système de circulation d'air pour les pièces du système de charge.

18.12.1990:

Défaillance d'un ventilateur d'extraction pour le magasin d'éléments combustibles.

06.03.1991:

Défaillance du détecteur de haute tension sur le moniteur d'iode de la surveillance de l'air d'échappement de la cheminée.

31.03.1991:

Défaillance du calculateur de signal d'iode et du détecteur de haute tension sur le moniteur d'iode.

10.06.1991:

Démolition de la broche d'entraînement d'un volet de soufflage.

10.06.1991:

Défaillance du dispositif de mesure de l'activité des gaz rares et du tritium pour l'air extrait de la nacelle.

13.06.1991:

Défaillance des deux unités de transport de la surveillance de l'air d'échappement de la cheminée.

03.04.1992:

Défaillance du canal de mesure du tritium dans le contrôle d'activité de l'air extrait de la nacelle.

19.07.1992:

Défauts dans l'entraînement par courroie trapézoïdale d'un ventilateur d'air d'alimentation du système de ventilation nucléaire.

13.11.1992:

Libération d'un ventilateur d'extraction pour le hall du réacteur.

*


Décembre 1992 à février 1993 :

« Accident du tritium » :

Même après son arrêt, le THTR a subi un incident de longue durée avec un dégagement de radioactivité. Le rapport sur la radioprotection du gouvernement de l'État de NRW rapportait le 8 février 1993 : « L'eau résiduelle trouvée dans une pièce du système d'épuration des gaz (hauteur d'eau d'environ concentration d'activité de tritium de 1,5 million de becquerels par litre. La suspicion que cela pourrait entraîner un rejet de tritium des zones de l'usine THTR dans le sol ou les eaux souterraines (eaux souterraines) est née le 18 décembre 1992 sur la base d'un échantillon d'eau… ». Le « sous-sol » du THTR, d'une profondeur d'environ quatre mètres, n'a pas été utilisé depuis quatre ans. Selon le rapport d'enquête du ministère de l'Économie de NRW, les eaux souterraines ont atteint une hauteur de 40 centimètres, comme le montreraient les dépôts solides sur les murs. Au total, 7.000 XNUMX litres d'eau contaminée ont disparu.


*

22.10/07.12.1993 jusqu'au XNUMX :

Couplage défectueux d'un ventilateur d'extraction.

22.10/07.12.1993 jusqu'au XNUMX :

Débit trop faible d'un ventilateur de prélèvement d'air extrait de cheminée.

18.03.1994:

Un test fonctionnel des clapets coupe-feu a révélé qu'ils ne se fermaient pas comme requis.

22.07 juillet au 19.08.1994 août XNUMX :

Au cours de la période mentionnée, un ventilateur d'extraction (unité de remplacement ne fonctionnait pas) était temporairement indisponible en raison de travaux de réparation sur l'alimentation électrique associée.

***


haut de pageFlèche vers le haut - Jusqu'en haut de la page

***

Appel aux dons

- Le THTR-Rundbrief est publié par le 'BI Environmental Protection Hamm' et est financé par des dons.

- Le THTR-Rundbrief est entre-temps devenu un support d'information très remarqué. Cependant, il y a des coûts permanents en raison de l'expansion du site Web et de l'impression de fiches d'information supplémentaires.

- Le THTR-Rundbrief recherche et rapporte en détail. Pour que nous puissions le faire, nous dépendons des dons. Nous sommes heureux de chaque don!

Les dons représentent:

BI protection de l'environnement Hamm
Objet : circulaire THTR
IBAN : DE31 4105 0095 0000 0394 79
BIC : WELADED1HAM

***


haut de pageFlèche vers le haut - Jusqu'en haut de la page

***

GTranslate

deafarbebgzh-CNhrdanlenettlfifreliwhihuidgaitjakolvltmsnofaplptruskslessvthtrukvi
avr.jpg