La faillite du réacteur - THTR 300 Les newsletters du THTR
Études sur THTR et bien plus encore. La liste de répartition THTR
La recherche HTR L'incident du THTR dans le "Spiegel"

***


        2021 2020
2019 2018 2017 2016 2015 2014
2013 2012 2011 2010 2009 2008
2007 2006 2005 2004 2003 2002

***


Newsletter THTR n°152, décembre 2019 :


contenu:

Urenco : Responsable des transports de déchets nucléaires et des nouveaux réacteurs HTR !

Qu'est-ce que TRISO ? Délivrez de l'énergie aux "soldats à découvert" avec TRISO et Mini-HTR !

NRW : développement HTR par Urenco avec TRISO !

HTR-Chine : une histoire sans fin ?

La Jordanie veut aussi des réacteurs TRISO

Une entreprise privée devient membre du GIF

Citoyens du Reich impliqués dans le démantèlement du THTR Jülich

Film et reportage sur l'occupation de la tour de refroidissement THTR en 1986

Températures élevées dans la jungle (les partisans du HTR dans "Jungle World")

Antisemitismus

Mouvement indien des droits fonciers et Gandhi

Chers lecteurs!

 


***

Urenco : Responsable des transports de déchets nucléaires et des nouveaux réacteurs HTR !

Newsletter THTR n°152, décembre 2019

Où est notre belle vieille banderole "Transports d'uranium dangereux - non merci!" Que nous avons utilisé à partir de 2007 lors de nos manifestations contre le transport de conteneurs d'hexafluorure d'uranium hautement toxique (UF-6) via Hamm? Sur le chemin du français Pierrelatte Pour l'uranium usine d'enrichissement (UAA) de Gronau, les wagons du train ont été déplacés pendant quelques heures à la gare de triage de Hammer. Et cela toutes les deux semaines !).

La banderole était accrochée directement sur la voie ferrée pendant plusieurs années et était maintenant malade. Un nouveau était nécessaire, car il y avait maintenant une menace de transport d'uranium de la SAU via Hamm, Amsterdam et Pétersbourg vers la Russie.

Pour le 9ème transport en 2019

Officiellement, le transport n'était pas considéré comme un transport de déchets nucléaires, mais était appelé par euphémisme le transport de matériaux recyclables, car une très petite partie de l'UF-6 doit être retraitée et renvoyée en Allemagne. Mais le taz du 19 novembre 11 écrivait : "'Ce n'est pas un matériau recyclable, ce sont des ordures', déclare Vladimir Slivyak de l'organisation environnementale russe Ecodefense : 'Pourquoi autrement Urenco devrait-il payer Rosatom - et pas l'inverse ?'" Pour Ecodefence, il est cynique et immoral que la Russie soit le dépotoir des déchets nucléaires de la SAU de Gronau. Greenpeace a produit un rapport de six pages dans lequel le mythe de la prétendue matière recyclable est réfuté (2019).

Lorsque le neuvième transport à travers Hamm était prévu en 2019, il y a eu d'importantes protestations. Des veillées ont eu lieu le 18 novembre à Gronau, Münster, Drensteinfurt et Hamm.

Gare du grand marteauPour nous à Hamm, ce fut un grand succès que 13.30 manifestants aient participé à notre veillée à 30h3 devant la Hammer Hauptbahnhof (gare principale) alors qu'il pleuvait continuellement. Vladimir Slivyak de Russie est également venu et a rendu compte du contexte des transports. Matthias Eickhoff de Sofa (XNUMX) Münster a annoncé qu'il y avait eu des descentes en rappel sur la voie ferrée et que le train de déchets nucléaires avait été arrêté. La couverture médiatique diversifiée, le nombre étonnamment élevé de participants et le blocage du train pendant huit heures sont un grand succès et nous encouragent à rester actifs à l'avenir !

Le train lui-même est sur la route pour un total de trois semaines. Le 21 novembre 11, le taz a rapporté et réalisé une interview de Viktor Kazakow, un blogueur critique de la ville nucléaire de Novouralsk, "fermée" avec des barbelés, où sont stockés les déchets nucléaires et où fonctionnent les centrifugeuses à uranium.

Il a déclaré : « La gestion de la ville et de l'usine d'enrichissement d'uranium sont en fait identiques. Dans l'ensemble, les autorités sont assez sûres. Vous n'avez pas à craindre les protestations ou les critiques. (...) Ceux qui sont pratiquement des serfs assument tout ce que leurs supérieurs veulent leur faire croire. Et puis il ne haïra pas le poison, mais ceux qui ne veulent pas que ce poison vienne à nous. (...) Derrière les barbelés on vit plus plein et plus calme. Et tu ne te rends même pas compte que c'est humiliant."

Le transport de déchets d'uranium vers la Russie a été arrêté en 2009 après une résistance acharnée. Le fait que, pour Urenco, l'élimination bon marché de leurs déchets hautement dangereux ait maintenant été reprise montre à quel point un arrêt de la SAU serait important !

Urenco est une coentreprise néerlando-britannique-allemande. Les actions allemandes sont détenues par RWE et E.ON. Ces deux sociétés d'approvisionnement en énergie sabotent la décision de sortir du nucléaire avec la production de combustible pour les installations nucléaires. Il est grand temps que le gouvernement fédéral agisse!

Et il y a une autre raison pour fermer l'UAA : Urenco pousse actuellement la construction de plusieurs centaines de petits réacteurs à modules HTR dans le monde et veut fournir en même temps le combustible nucléaire nécessaire. Vous trouverez plus de détails à ce sujet dans les deux prochains articles.

 

Anmerkungen:

1. https://www.machtvonunten.de/leserbriefe-von-horst-blume/319-typisch-hamm-verantwortung-abwaelzen-auskunft-verweigern.html

https://www.machtvonunten.de/lokales-hamm/307-uranhexafluorid-transporte-durch-hamm.html

2. http://www.hubertus-zdebel.de/wp-content/uploads/2019/11/Greenpeace_Hintergrund_URENCO-UF6.pdf

3. https://sofa-ms.de/

 

Recherchez sur reaktorpleite.de avec le mot-clé : transport atomique
http://www.reaktorpleite.de/interne-suche.html?searchword=Atomtransport

 

***

Qu'est-ce que TRISO ?
Avec TRISO et Mini-HTR, le
Délivrez de l'énergie aux « soldats sur le terrain » !

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Urenco développe et soutient des éléments combustibles TRISO pour Petits Réacteurs Modulaires (SMR) afin de continuer à faire de bonnes affaires avec l'uranium enrichi, notamment aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne.

Qu'est-ce que TRISO ?

« TRiststructural-ISOtropic » est un combustible nucléaire composé de sphères Pac à triple enveloppe (plutonium, américium, curium). Il y a aussi une couche de carbone. TRISO a été développé pour le réacteur haute température Dragon (1967-1975). TRISO a ensuite été utilisé chez AVR Jülich, mais pas sous cette forme spécifique chez THTR Hamm !

Pourquoi y a-t-il une utilisation accrue de TRISO maintenant ?

Aux États-Unis, l'uranium qui n'était auparavant pas adapté aux armes nucléaires a été enrichi à plus grande échelle, presque uniquement dans une fourchette de moins de 5 %. Un niveau d'enrichissement jusqu'à un peu moins de 20 pour cent n'est pas considéré comme capable d'armes nucléaires et est appelé combustible HALEU. C'est précisément ce combustible qui sera nécessaire aux petits réacteurs de génération IV du futur, qui deviennent de plus en plus populaires. Afin de pouvoir survivre sur ce nouveau marché lucratif, le carburant HALEU doit être produit aux USA le plus rapidement possible afin d'être armé face à la concurrence de la Russie et de la Chine (Baotou).

Les anciens coûts « extrêmement élevés » du niveau de sécurité le plus élevé pour cette gamme de produits ne sont plus applicables car elle passe désormais de la catégorie 1 à la catégorie 2, qui est moins chère et moins complexe en termes de sécurité. Moins de sécurité = prix inférieur. 

Quelles entreprises sont concernées ?

Des licences spéciales sont requises aux États-Unis pour la production de carburant HALEU. Elle doit avoir lieu avec la participation d'entreprises américaines. Sont impliqués X-Energy, Centrus, Global Nuclear Fuel (GNF), GE Hitachi Nuclear Energy - et depuis 2011 Urenco USA à Eunice / Nouveau-Mexique (anciennement Louisiana Energy Services - LES) !

Urenco USA et son prédécesseur étaient et sont la seule usine d'enrichissement d'uranium aux États-Unis. Il est opérationnel depuis 2006 et la pleine production a commencé en 2010.

Dans quels domaines les réacteurs avec éléments combustibles TRISO sont-ils utilisés ?

Dans les réacteurs de génération IV ainsi que dans les réacteurs à eau légère. Des contrats ont déjà été signés avec le département américain de la Défense (!). X-Energy souligne que le TRISO est un "combustible très robuste bien adapté aux applications militaires et spatiales". Le département américain de la Défense affirme également que cette forme d'énergie est importante en temps de crise car les opérations militaires sont devenues plus énergivores qu'auparavant. Dans la langue d'origine : "Economisez de l'argent et offrez aux soldats sur le terrain une source d'alimentation principale avec une flexibilité et une fonctionnalité accrues".

Dans le secteur civil, ces petits modules conviendraient à l'alimentation électrique des zones reculées. En raison de l'importance attachée à ces petits réacteurs, le département américain de l'Énergie a émis une garantie de prêt de 12,5 milliards de dollars pour commercialiser TRISO.

 

Sources:

https://www.powermag.com/new-boosts-for-commercial-production-of-haleu-advanced-nuclear-reactor-fuel/?pagenum=1

http://www.world-nuclear-news.org/Articles/GNF-and-X-energy-team-up-to-produce-TRISO-fuel

http://www.world-nuclear-news.org/Articles/Urenco-USA-announces-HALEU-activities

http://www.world-nuclear-news.org/Articles/US-clears-way-for-HALEU

 

***

NRW : développement HTR par Urenco
avec TRISO !

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Aide au développement UrencoUne demande du député du Bundestag de Münster Hubertus Zdebel (1) l'a mis en lumière : Urenco, également basée à Gronau, prépare l'utilisation des Small Modular Reactors (SMR) dans le monde. Côté allemand, RWE et E.ON sont impliqués. De cette façon, RWE peut s'appuyer sur l'ancienne ligne traditionnelle HTR de Jülich et Hamm - malgré la sortie du nucléaire en Allemagne !

Les nouveaux mini-réacteurs, également connus sous le nom de « batterie atomique », doivent fonctionner avec du combustible TRISO, qu'Urenco a l'intention de fabriquer. Le gouvernement fédéral écrit à ce sujet :

« Les combustibles TRISO sont des combustibles nucléaires très robustes qui ont été utilisés, par exemple, dans les réacteurs à lit de galets (AVR, THTR). (...) Cependant, depuis le début des années 70, certains projets financés par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie dans le cadre de la recherche sur la sûreté des réacteurs ont porté sur la sûreté des HTR et des concepts similaires de réacteur et de combustible ».

Le ministère fédéral souligne expressément que la recherche HTR est toujours menée en Allemagne aujourd'hui. Urenco s'intègre parfaitement à cela avec le SMR ! Sont spécifiquement nommés « le développement ultérieur de méthodes modernes dans le domaine du calcul de la combustion » au sein du réacteur modulaire refroidi au gaz à haute température (MHTGR) et de l'assemblage critique du réacteur japonais à très haute température (VHTRC).

Réacteurs au Royaume-Uni et au Canada

Le consortium d'exploitation sous la direction d'URENCO a réalisé des analyses de marché pour l'utilisation de ces mini-centrales nucléaires. "La teneur était positive", a annoncé le gouvernement fédéral. Hubertus Zdebel poursuit :

« Ces analyses ont identifié 200 emplacements potentiels en Grande-Bretagne. Au Canada, 79 collectivités éloignées sont initialement admissibles à l'utilisation de mini-réacteurs nucléaires d'une capacité de quatre MW. Selon le gouvernement fédéral, le Canada s'efforce de remplacer à l'avenir les génératrices diesel par des mini-réacteurs de ce type. URENCO est toujours exempté de la sortie du nucléaire allemand.

La société uranifère URENCO, détenue à un tiers par E.on et RWE, développe depuis 2008 un nouveau réacteur nucléaire avec la connaissance du gouvernement fédéral. Un premier prototype du Petit Réacteur Modulaire (SMR) connu sous le nom de « batterie à l'uranium » doit entrer en service au Canada en 2026 » (2).

Contrairement aux réacteurs conventionnels, l'uranium des nouveaux réacteurs SMR n'est pas enrichi de 3 à 5 %, mais jusqu'à 19,75 %. Cet enrichissement n'est que très légèrement inférieur au seuil de 20 pour cent auquel l'uranium enrichi est désigné comme capable d'armes nucléaires. Aux USA, des bases militaires vont être équipées de ces mini-centrales nucléaires. Le risque de prolifération est drastiquement accru avec la construction mondiale de ces réacteurs !

Le gouvernement fédéral n'a aucun problème avec tout cela. La demande de la faction de gauche de fermer Urenco et d'arrêter ce développement a été rejetée par l'AfD, le SPD, la CDU/CSU et le FDP au Bundestag !

1. http://www.hubertus-zdebel.de/wp-content/uploads/2019/11/KA-URENCO-Mini-Reaktor-HALEU-19-13964.pdf

2. http://www.hubertus-zdebel.de/bundesregierung-sieht-zu-billig-atommuell-entsorgung-und-neue-atomreaktoren-des-teilweise-deutschen-urankozerns-urenco/

 

Recherchez sur reaktorpleite.de avec le mot-clé : Urenco
http://www.reaktorpleite.de/interne-suche.html?searchword=Urenco

 

***

HTR-Chine : une histoire sans fin ?
"Très occupé ces derniers temps..."

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Que ce soit pour la résistance ou la construction d'un réacteur à haute température - nous, en tant que BI, sommes maintenant habitués à penser dans des dimensions temporelles plus longues. Ce n'est pas différent avec les deux blocs HTR-PM de la péninsule du Shandong en Chine. L'intention de construire a été annoncée en 2005, le début réel de la construction n'était qu'en 2012 et la construction se poursuit depuis lors. Et la mise en service a été reportée encore et encore. C'était pareil en 2019.        

Mais comment faire, année après année, pour apprendre en douceur à un public intéressé qu'une fois de plus ça ne marchera pas à la date prévue, alors qu'il y a beaucoup d'excitation et d'activités mouvementées dans les coulisses ?

Il y a eu récemment une variante intéressante : dites-le avec désinvolture lors d'un long discours sur vos innombrables succès et projets. C'est exactement ce qui s'est passé le 1er avril 2019, lorsque Yu Jianfeng a mentionné lors de la réunion de printemps de la China National Nuclear Corporation (CNNC) que les deux unités de 200 MW seraient en phase finale d'installation et de mise en service, qui serait dans le premier semestre devrait être achevé d'ici 2020 (1).

Le prochain retard n'a été annoncé que quelques mois plus tard : le 9 octobre 2019, le portail d'information World Nuclear News (WNN) a rendu compte d'une conférence sur le climat à Vienne, lorsque le président de CNNC, Jun Gu, a annoncé lors d'un discours que le HTR chinois ne serait pas opérationnel jusqu'à fin 2020 irait (2).

La mise en service sera-t-elle une histoire sans fin ?

Demandons au noyau de spin oracle, qui s'est récemment appelé « Gaulos », avec sa relation particulière avec le régime. En savoir plus Eh bien, c'est donc le quotidien exténuant des petits et des petits avec une technologie aussi indisciplinée qui a entraîné les retards :

« Mai 2019 : » Une fois le projet réussi, il a été vérifié et suivi par toutes les personnes impliquées. Le deuxième SteamGenerator est arrivé sur le chantier afin que tous les composants soient prêts ».

29 oct. 2019 : "..... très occupé ces derniers temps avec le projet de démonstration et beaucoup de travail supplémentaire. Nous assemblons actuellement les circuits primaires du HTR-PM.5 ».

Quelle est la prochaine excuse ?

 

Recherchez sur reaktorpleite.de avec le mot-clé : Chine
http://www.reaktorpleite.de/interne-suche.html?searchword=China

 

***

La Jordanie veut aussi des réacteurs TRISO

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

X-energy et la Jordanie ont signé une lettre d'intention le 11 novembre 2019, selon laquelle une centrale nucléaire de 2030 MW doit être construite d'ici 300. Et : « Dans la lettre d'intention, la construction d'un total de quatre modules de réacteurs Xe-100 à partir de X-energy, chacun d'une puissance électrique de 75 MW, est envisagée. Ces types de réacteurs sont refroidis à l'hélium et fonctionnent avec le combustible Triso breveté par X-energy ».

https://www.nuklearforum.ch/de/aktuell/e-bulletin/x-energy-und-jordanien-forcieren-zusammenarbeit

 

Recherchez sur reaktorpleite.de avec le mot-clé : Jordanie
http://www.reaktorpleite.de/interne-suche.html?searchword=Jordanien

 

***

Une entreprise privée devient membre du GIF

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Jusqu'à présent, seuls des États ou des associations d'États (UE) sont devenus membres du Forum international Génération IV (GIF). Cela a changé en mai 2019. La société canadienne Terrestrial Energy développe un réacteur intégral à sel fondu (IMSR). « Avant cela, elle a eu le statut d'observateur dans le groupe de travail de ce système de réacteur pendant deux ans ».

https://www.nuklearforum.ch/de/aktuell/e-bulletin/terrestrial-energy-stoesst-zum-gif

 

***

Citoyen du Reich à THTR Jülich
Démantèlement impliqué

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Pendant environ treize ans, un employé de la société d'élimination des déchets des centrales nucléaires de Jülich a participé au démantèlement du réacteur d'essai AVR. «En 2017, des rapports ont émergé, notamment de l'Office pour la protection de la Constitution, qui a classé l'homme comme un soi-disant« citoyen du Reich ». (...) Les autorités ont appris que l'homme possédait une « carte d'identité de citoyenneté » délivrée par le district de Düren. La soi-disant «note jaune» est acceptée par de nombreux citoyens du Reich comme le seul document officiel. Ils rejettent souvent d'autres documents d'identité de la République fédérale d'Allemagne. Un citoyen normal a rarement besoin du « certificat jaune ». L'homme avait également posté sur sa page Facebook des commentaires que les autorités jugeaient douteux ».

Sa « fiabilité nucléaire » lui a été retirée et il a été licencié. Le citoyen du Reich s'en plaignit. Le tribunal a rejeté l'action en justice. Le licenciement était légal.

https://www1.wdr.de/nachrichten/rheinland/reichsbuerger-gegen-land-100.html

 

***

Film et reportage sur la
Occupation tour de refroidissement THTR 1986

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

La page d'accueil "Divergences", qui traite abondamment des actions non-violentes, a publié un article intéressant sur l'occupation de la tour de refroidissement THTR en 1986. Il s'agit également d'une réunion de commémoration après 30 ans d'occupants impliqués à l'époque. La vidéo WDR peut également être vue ici :

http://castor.divergences.be

 

***

Températures élevées dans la jungle
(promoteur HTR dans "Jungle World")

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

J'apprécie généralement l'hebdomadaire « Jungle World » pour sa couverture dédiée de l'antisémitisme et des extrémistes de droite. On y trouve aussi des reportages critiquant les centrales nucléaires, mais aussi un chant d'éloge pour la « nouvelle génération » de centrales nucléaires !

Ici Stefan Laurin de Bochum écrit le 28 mars 3 : « Ce qui est nécessaire pour tous ces développements, c'est l'énergie. Et cela peut également être généré de manière fiable avec des centrales nucléaires. Les réacteurs à fusion restent une promesse d'avenir. Des réacteurs au thorium beaucoup plus sûrs et générant moins de déchets sont actuellement en construction en Chine. Des entreprises aux États-Unis et au Canada travaillent sur de petits réacteurs au thorium nécessitant peu d'entretien qui pourraient également être utilisés dans des pays dépourvus d'infrastructures de haute technologie. Contrairement à l'exigence la plus absurde et la plus vicieuse (!!, HB) d'un mouvement écologiste régressif, l'énergie ne doit pas devenir plus chère. Ça doit être moins cher..."

Laurin ne se contente pas de diffuser ses opinions sur des tons aigus dans Jungle World et le portail Internet « Ruhrbarone », mais aussi dans des journaux de droite tels que « Die Welt » et « Cicero ». Je me demande ce qu'un tel auteur fait avec ce contenu dans un magazine de gauche. A-t-elle vraiment besoin de se faire remarquer avec des "ruptures de tabou" aussi maladroites ? Est-elle peu familière avec les critiques des réacteurs de génération IV de la part d'experts reconnus comme le lanceur d'alerte et initié Rainer Moormann ? Pourquoi ne fait-elle pas d'interview avec lui quand Le sujet est si important pour elle ? - Parce qu'elle préfère interviewer l'association basée à Dortmund "Nuklearia", cela s'est passé le 15 novembre 11.

Ils ont aussi un coup de cœur pour les réacteurs à haute température et à lit de galets. L'association est issue du groupe de travail Nuklearia du Parti Pirate (!) et est anticonformiste et dynamique. Il se considère même comme un "mouvement populaire" pour le nucléaire incompris, a tenté de s'arrimer au Vendredi pour l'avenir avec les cartes postales de Greta, a organisé un Nuclear Pride Fest (!) à Munich.

Selon leurs propres déclarations, les fans atomiques actifs ont maintenant une énorme augmentation du nombre de membres et ont résumé avec satisfaction lors de leur dernière assemblée générale : ." Contact pro-nucléaire pour les médias établi, déclare Klute. "Eh bien, où sont les remerciements spéciaux à" Jungle World "?

Si vous parcourez simplement la page d'accueil de Nuklearia, vous rencontrerez des noms bien connus tels que Jochen Michels, qui a rendu compte de l'état du développement du HTR en Chine lors de leur assemblée générale annuelle. Michels, bien connu des lecteurs du THTR-Rundbrief (1), est un opérateur quelque peu étrange de la page d'accueil "Biokernsprit" avec des liens avec l'industriel extrêmement riche aujourd'hui décédé Hermann Josef Werhahn (gendre d'Adenauer, voir 2) et pas trop pointilleux sur ses partenaires d'alliance. Il entre directement dans la scène des négationnistes d'une catastrophe climatique d'origine humaine, Eike etc...

Le contenu de Nuklearia sur Facebook est également perfide. Il a été publié le 12 novembre 11 : "Ben Wealer, auteur principal de l'Institut allemand de recherche économique eV (DIW Berlin) scientifiquement inférieur (!!, HB) - 'Étude' ...". Les portails de droite Insight et Axis of the Good de Tichy ont posté des messages effrénés à Nuklearia et ont même annoncé le 2019 mars 27 : « Vous pouvez dire ce que vous voulez de l'AfD, mais elle pose définitivement les bonnes questions sur la sortie du nucléaire. ..." .

"Jungle World" recherche si méticuleusement les droits, pourquoi pas ici ? - Il est grand temps d'écrire une lettre au rédacteur en chef de "Jungle World", me suis-je dit. Mais il n'y a pas de lettres au rédacteur en chef dans ce journal. Ce n'est tout simplement pas prévu.

1. https://www.reaktorpleite.de/68-frontpage/thtr-rundbriefe/rundbriefe-2018/968-thtr-rundbrief-nr-151-dezember-2018.html#3.Thema

2. https://www.machtvonunten.de/atomkraft-und-oekologie/244-rheinischer-kapitalismus-moorhuhn-kontra-werhahn.html

 

***

Antisemitismus

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Quelques mois avant l'attentat contre une synagogue à Halle, j'ai écrit un long article sur l'antisémitisme en Allemagne dans le magazine « Graswurzelrevolution ». Il ne s'agit pas seulement des statistiques, des attentats, des déficits dans les écoles, des points de signalement, de la prévention et de l'incertitude dans les communautés juives, mais aussi de l'« héritage émotionnel » antisémite dans les familles, dont la « génération auteur » a très souvent une attitude défensive , occulter, nier, Faire silence et mentir à la jeune génération.

« L'antisémitisme en Allemagne 74 ans après la Shoah » (GWR, juin 2019)

https://www.machtvonunten.de/nationalisten-rechte-neoliberale/353-antisemitismus-in-deutschland-74-jahre-nach-der-shoa.html

Un an après mon article « Thessalonique : la destruction de la « ville juive » et ses conséquences », qui a également été reflété sur le site Web juif bien connu haGalil, j'ai écrit sur la musique judéo-sépharade d'aujourd'hui et sa signification dans le mouvement fortement nationaliste. orienté Grèce : « Savina Yannatou : Pas de 'beau folklore !' » (GWR, septembre 2019) :

https://www.machtvonunten.de/musik/360-savrina-yannatou-keine-schoene-folklore.html

 

***

Mouvement indien des droits fonciers et Gandhi

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Le livre 'GANDHI' de Lou Marin et Horst BlumeLa marche de douze mois du mouvement indien pour les droits fonciers Ekta Parishad de Delhi à Genève jusqu'à l'ONU a commencé le 2 octobre 2019. A cette occasion, j'ai évoqué le livre de son fondateur, Rajagopal PV.

« Inde : aussi loin que vos pieds peuvent prendre » (GWR, mars 2019)

De nombreux gauchistes ne ressentent souvent pas le désir de traiter plus intensément avec le Mahatma Gandhi, mais ont lu "quelque part" qu'il était en fait un homme de droite, un raciste ou un défenseur du système des castes et le transmettent. Pour contrer cette désinformation, Lou Marin et moi avons publié le livre « Gandhi. 'Je suis moi-même anarchiste, mais d'un autre genre' » (140 pages, 13,90 euros). Les textes de Lou Marin et Gandhi indiquent clairement que les allégations sont infondées. Ils montrent comment les positions de Gandhi se sont développées et radicalisées : dès 1908 en Afrique du Sud dans un collectif avec des juifs non-violents, mais surtout pendant les trois décennies de la lutte anticoloniale en Inde.

Enfin, je montrerai que le mouvement social actuel pour les droits fonciers fait référence à la marche du sel de Gandhi et que la tradition libertaire non-violente est toujours d'actualité pour les luttes d'en bas dans l'Inde d'aujourd'hui. Plus d'informations ici :

https://www.machtvonunten.de/literatur/349-indien-so-weit-die-fuesse-tragen.html

https://www.graswurzel.net/gwr/produkt/gandhi/

 

 

Recherchez sur reaktorpleite.de avec le mot-clé : Inde
http://www.reaktorpleite.de/interne-suche.html?searchword=Indien

 

***

Chers lecteurs!
Mesdames et Messieurs!

haut de pageJusqu'en haut de la page - www.reaktorpleite.de -

Il y a quelques mois, on m'a proposé le domaine "hoch Temperaturreaktor.de" à vendre parce que l'ancien propriétaire s'était désintéressé du sujet. De plus, le "Strahlentelex", critique nucléaire, qui avait fait plusieurs reportages sur le THTR, a malheureusement cessé sa publication après 32 ans.

La soi-disant "opération d'arrêt" du THTR est censée durer encore sept ans, mais ce qui va suivre est incertain.

Il est clair que le soutien journalistique critique du THTR demande beaucoup de patience. Et le bulletin continuera à paraître une ou deux fois par an. De plus, avec la génération IV et les nouveaux réacteurs SMR d'Urenco, nous avons un sujet sur lequel nous nous tenons.

Je mettrai à jour la liste d'abonnement l'année prochaine. Si vous ne nous avez pas contacté au cours des deux dernières années, veuillez le faire rapidement afin de continuer à recevoir le THTR-Rundbrief. Je suis heureux de chaque signe de vie !

La "carte du monde nucléaire"

contient maintenant près de 1000 entrées avec beaucoup d'informations supplémentaires. La version allemande de la carte a été continuellement travaillée depuis 2011 et plus de 220 personnes réelles (avec des milliers de clics) visitent cette carte chaque jour. Il existe déjà des premières approches de la carte en anglais avec environ 375 entrées : L'anglais "Carte du monde nucléaire" Comme la version allemande, il est accessible via https://www.reaktorpleite.de/nukleare-welt.html.

Dans ce contexte, sont recherchés des jeunes idéalistes qui souhaiteraient participer activement à l'internationalisation de l'offre. Plus précisément, il s'agit du contenu de la "Carte du monde nucléaire" pour traduire dans différentes langues telles que le chinois, l'anglais, l'hindi, le portugais, le russe, l'espagnol, etc. à relire. Les personnes intéressées sont invitées à contacter : w.neubauer@thtr-a.de

Seuls quelques exemplaires du THTR-Rundbrief sont faits à la main sur papier et distribués sous https://www.reaktorpleite.de cependant, le bulletin atteint plusieurs milliers de visiteurs au fil du temps. Par exemple, la newsletter THTR n° 149 de décembre 2017 avait plus de 112.000 visiteurs.

En ce qui concerne les visiteurs, nous parlons de vraies personnes, pas de robots (bots) qui ont cliqué sur au moins 3 pages différentes et y sont restés au moins 30 secondes.

Les requêtes et les clics en génèrent un certain nombre, mais ils ne sont tous comptés que comme un seul visiteur (1 visite).

 

***


haut de pageFlèche vers le haut - Jusqu'en haut de la page

***

Appel aux dons

- Le THTR-Rundbrief est publié par le 'BI Environmental Protection Hamm' et est financé par des dons.

- Le THTR-Rundbrief est entre-temps devenu un support d'information très remarqué. Cependant, il y a des coûts permanents en raison de l'expansion du site Web et de l'impression de fiches d'information supplémentaires.

- Le THTR-Rundbrief recherche et rapporte en détail. Pour que nous puissions le faire, nous dépendons des dons. Nous sommes heureux de chaque don!

Les dons représentent:

BI protection de l'environnement Hamm

Objet : circulaire THTR

IBAN : DE31 4105 0095 0000 0394 79

BIC : WELADED1HAM

***


haut de pageFlèche vers le haut - Jusqu'en haut de la page

***

 

GTranslate

deafarbebgzh-CNhrdanlenettlfifreliwhihuidgaitjakolvltmsnofaplptruskslessvthtrukvi
luegenbaron-trump.jpg