La newsletter du THTR

Bulletin XVIII 2024

Du 21 avril au...

***


  2024 2023 2022 2021
2020 2019 2018 2017 2016
2015 2014 2013 2012 2011

Nouvelles + Connaissances de base

Le fichier PDF"Accidents nucléaires" contient un certain nombre d'autres incidents survenus dans divers domaines de l'industrie nucléaire. Certains événements n'ont jamais été publiés par les canaux officiels, de sorte que ces informations n'ont pu être mises à la disposition du public que de manière détournée. La liste des incidents dans le fichier PDF n'est donc pas identique à 100 % à "L'INES et les perturbations des installations nucléaires", mais représente un ajout.

3 avril 1960 (INES 4) Akw Réacteur WTR-2, Waltz Mill, États-Unis

6 avril 1993 (INES 4 | NOMS 4,8) usine nucléaire Tomsk 7, Russie

7 avril 1989 (Flêche briséeSous-marin K-278 Komsomolets coulé au sud de Bear Island, URSS

8 avril 1968 (Flêche briséeSous-marin K-129 coulé 2900 km au nord-ouest d'Hawaï, URSS

10 avril 2003 (INES 3 | NOMS 3,9) Akw Paks, HUN

10 avril au 15er mai 1967 (INES ? Classer.?usine nucléaire Maïak, URSS

10 avril 1963 Batteuse USS Sous-marin SSN-593 coulé 350 km au large de Cape Cod, USA

11-12 avril 1970 (Flêche briséeSous-marin K-8 a coulé Golfe de Gascogne, URSS

19 avril 2005 (INES 3) usine nucléaire Windscale/Sellafield, GBR

21 avril 1957 (INES 4) usine nucléaire Maïak, URSS

26 avril 1986 (INES 7 | NOMS 8) Akw Tchernobyl, URSS

28 avril 2011 (INES ? Classer.?) Akw Asco, ESP

 

Nous sommes toujours à la recherche d'informations actuelles. Si quelqu'un peut vous aider, envoyez un message à :
nucleaire-welt@ Reaktorpleite.de

 


25. Avril


 

actif | inégalité | Justice

Taxe mondiale sur les milliardaires

Taxez les super riches !

De fortes inégalités rongent la démocratie. Il est temps que la communauté internationale lui déclare la guerre – en imposant un impôt mondial sur des milliards de richesses.

Lorsque les gouverneurs de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international se sont réunis pour leur réunion de printemps la semaine dernière, les grandes questions étaient à l'ordre du jour. Que peut faire la communauté internationale pour faire progresser la décarbonisation et lutter contre le changement climatique ? Comment les pays très endettés peuvent-ils retrouver une marge de manœuvre budgétaire pour investir dans la réduction de la pauvreté, les services sociaux et les biens publics mondiaux ? De quoi la communauté internationale a-t-elle besoin pour se mettre sur la bonne voie vers les objectifs de développement durable ? Comment les banques multilatérales de développement peuvent-elles être renforcées pour promouvoir ces objectifs ?

Surmonter tous ces défis mondiaux est rendu encore plus difficile par un autre : les inégalités. Même si l’écart entre les pays les plus riches et les pays les plus pauvres s’est légèrement réduit, il reste alarmant. En outre, les inégalités au sein de la plupart des pays se sont considérablement accrues au cours des deux dernières décennies. L’écart de revenus entre les dix pour cent les plus riches de la population et les 50 pour cent les plus pauvres a presque doublé. Les évolutions économiques mondiales actuelles constituent une menace sérieuse aux progrès vers une plus grande égalité.

[...] C'est déjà réussi une fois

Une objection courante est que les milliardaires peuvent facilement déplacer leur richesse vers des pays où les taux d’imposition sont faibles pour éviter l’impôt. C’est exactement pourquoi une telle réforme fiscale doit figurer à l’ordre du jour du G20. Pour qu’une telle taxe soit efficace, une coopération internationale et des accords mondiaux sont nécessaires. Ce que la communauté internationale a réalisé avec l’impôt minimum mondial pour les sociétés multinationales, elle peut également le mettre en œuvre pour les milliardaires.

La lutte contre les inégalités nécessite une volonté politique – et un engagement en faveur des objectifs d’une coopération fiscale internationale inclusive, juste et efficace. Bien entendu, cela doit aller de pair avec des approches plus larges visant à réduire non seulement la répartition inégale des richesses, mais également les inégalités sociales et environnementales. Des défis majeurs nous attendent. Nous sommes prêts à y répondre dans le cadre d’un effort multilatéral coordonné.

*

la santé | bisphénol A | produits chimiques

Warentest recommande la prudence

Il y a un produit chimique inquiétant qui se cache dans ces doses

La boîte de conserve est utilisée depuis environ 200 ans et fait partie intégrante de nombreux ménages comme réserve alimentaire en fer. Si vous souhaitez réduire votre risque pour la santé, vous devriez manger moins d'aliments en conserve, conseille Warentest. Le bisphénol A se trouve dans de nombreuses canettes.

Ragoûts, thon, lait de coco, légumes, lait concentré - tout cela et bien plus encore est disponible en canettes. Ce qui en soi est pratique de par sa durabilité. Mais l’image de la boîte de conserve en tant que lieu de stockage des aliments en a pris un coup. Un polluant est en cause : le Bisphénol A, ou BPA en abrégé. Il peut migrer du revêtement de la boîte vers le contenu. Ce produit chimique est considéré comme particulièrement inquiétant car, entre autres choses, il peut altérer la fertilité et avoir un effet semblable à celui d’une hormone. Les humains absorbent principalement le BPA par l’alimentation, et les aliments en conserve en sont l’une des principales sources.

La mauvaise nouvelle est que de nombreux aliments en conserve sont en réalité contaminés par du bisphénol A, selon une étude du Stiftung Warentest de 58 produits en conserve a montré. Dont 10 fois ragoûts, 5 fois soupes, 7 fois petits pois et carottes, 10 fois lait de coco, 6 fois lait concentré, 10 fois thon et 10 fois tomates ; dont 12 produits bio.

[...] Le produit chimique pouvant mettre votre santé en danger à long terme, Warentest conseille d'en limiter la consommation par mesure de précaution. Cela signifie : moins il y a de nourriture en conserve, mieux c'est. Cependant, manger une seule fois des produits contaminés ne pose pas de problème. Mais à long terme, c'est un risque. D’autant plus que l’homme peut également absorber le BPA provenant d’autres sources, comme les conduites d’eau rénovées avec de la résine époxy (à base de bisphénol A). Cette substance est interdite depuis longtemps dans toute l’UE dans les biberons et les papiers de réception. Une interdiction des emballages alimentaires est actuellement en discussion au niveau européen.

 


24. Avril


 

PFAS | Poisons d'éternité | santé

Audition sur l’interdiction des PFAS :

L’union prolonge les conflits éternels

Les défenseurs de l’environnement et des consommateurs font pression en faveur d’une réglementation stricte des produits chimiques perpétuels. La CDU veut affaiblir une interdiction prévue.

BERLIN taz | L’interdiction prévue par l’UE des PFAS, également connus sous le nom de produits chimiques éternels, ne progresse pas. Il est recommandé par l'Agence européenne des produits chimiques (Echa). Les autorités allemandes telles que l’Agence fédérale de l’environnement le soutiennent également. Mais aujourd'hui, le groupe parlementaire CDU/CSU au Bundestag, à l'instar de l'industrie chimique, exige que le gouvernement fédéral à Bruxelles plaide en faveur d'un affaiblissement.

"La proposition de restriction qui est sur la table aujourd'hui est appropriée, sensée et en fait déjà attendue", a soutenu mercredi Martin Scheringer en faveur de l'interdiction lors d'une audition au Bundestag. Scheringer est professeur de chimie environnementale à l'ETH Zurich.

Les PFAS sont des composés alkylés per- et polyfluorés qui n’existent pas dans la nature. On les appelle produits chimiques éternels car ils ne se décomposent pas ou difficilement dans l’environnement. Ils s’accumulent donc non seulement dans le sol et l’eau, mais aussi chez les humains. Celui-ci absorbe les composés par l'air, l'eau potable et les aliments. Dans le même temps, les PFAS sont populaires car ils sont durables et souvent hydrofuges, résistants à la graisse et à la saleté. C'est pourquoi on les retrouve dans de nombreux produits, y compris les produits du quotidien. Le groupe des PFAS comprend plusieurs milliers de substances individuelles...

*

Espagne | Richter | Corruption | Erreur

L'Espagne laisse accidentellement partir un baron de la drogue qui voulait kidnapper la princesse Amalia

Karim Bouyakhrichan aurait prévu de kidnapper la princesse Amalia des Pays-Bas et d'assassiner le Premier ministre Mark Rutte. Il a été arrêté en Espagne, puis relâché accidentellement.

Le simple résumé de l'affaire semble complètement absurde : un célèbre baron de la drogue maroco-néerlandais est en prison en Espagne parce qu'il est soupçonné d'avoir blanchi de l'argent. Et aussi parce qu’il aurait prévu d’enlever la princesse Amalia des Pays-Bas en 2022. Et il aurait même voulu faire assassiner le Premier ministre du pays, Mark Rutte.

Mais jusqu’à présent, le très riche baron de la drogue n’a eu à répondre du premier qu’en Espagne. Au lieu de l'extrader vers les Pays-Bas pour ses projets de complot, la justice espagnole l'a libéré après avoir payé une caution de 50 000 euros, comme le rapporte le magazine Politico.

Bouyakhrichan a payé l'argent et a immédiatement quitté Malaga, où il a été emprisonné. Il n'a pas été revu depuis.

C'est ainsi que s'est produite la libération accidentelle

La sortie a été une grosse erreur. Petit retour en arrière : après l'arrestation de Bouyakhrichan par les autorités espagnoles à Marbella, dans le sud du pays, en janvier, les Pays-Bas ont immédiatement demandé l'extradition du criminel. Enfin, Bouyakhrichan, un leader de la « Mocro Maffia », figure en tête de liste des personnes les plus recherchées du pays. « Mocro Maffia » est le nom donné aux cartels de la drogue organisés aux Pays-Bas, composés principalement de Marocains.

[...] Mais il n'y a pas de livraison.

Parce que la justice espagnole ne parvient pas à émettre un nouveau mandat d'arrêt contre Bouyakhrichan. Parce que cela n'existe pas, un juge provincial de Malaga a décidé de libérer Bouyakhrichan sous caution après la première audience du procès pour blanchiment d'argent. Le baron de la drogue, qui possède des milliards d'actifs, les a payés immédiatement, a quitté Malaga - et n'a pas été revu depuis.

Selon le journal espagnol "El País", lorsque Bouyakhrichan a été libéré, les juges lui ont ordonné de remettre son passeport et de se présenter au tribunal tous les 15 jours. Le baron de la drogue a été le premier à se conformer à ces exigences. Mais depuis le 1er avril, aucune trace de lui...
 

IMHO

Quelqu'un croit-il à l'histoire de l'oubli ? Le juge, le procureur, les policiers qui n'ont pas arrêté ce milliardaire mafieux juste devant le palais de justice sont-ils en garde à vue ? Si non, pourquoi pas ?

*

Mobilité électrique | E-voiture

AIE : le parc mondial de voitures électriques connaîtra une forte croissance en 2023 – une nouvelle croissance en 2024

Paris - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a présenté une mise à jour de son rapport sur le développement mondial de l'électromobilité. L’expansion mondiale a considérablement augmenté en 2023 et a atteint un nouveau niveau record. Bien qu'il existe actuellement des facteurs perturbateurs, l'agence s'attend à ce que le secteur continue à croître fortement, avec des marchés principaux en Chine, aux États-Unis et en Europe.

Dans sa nouvelle édition annuelle du Global EV Outlook, l’AIE prévoit que plus d’une voiture sur cinq vendue dans le monde en 2024 sera électrique. Malgré les défis à court terme sur certains marchés, dans le contexte politique actuel, d’ici 2030, près d’une voiture sur trois en circulation en Chine sera électrique, et près d’une sur cinq aux États-Unis et dans l’Union européenne. La hausse prévue de la demande au cours de la prochaine décennie transformera l’industrie automobile mondiale et réduira considérablement la consommation de pétrole dans le transport routier.

L’industrie de l’électromobilité connaîtra une année record en 2023

Selon le rapport sur l’électromobilité publié par l’AIE, le secteur a enregistré une année record en 2023. Dans l'ensemble, les ventes mondiales de voitures électriques ont augmenté de 35 pour cent pour atteindre près de 14 millions de véhicules...

*

recherches in Saxe wegen Actes de violence ab Liens

Le Saxe "Soko LinX" fouille plusieurs bâtiments à Leipzig

Leipzig est une nouvelle fois devenue le théâtre de plusieurs opérations policières majeures mercredi. Une commission spéciale a été appelée pour effectuer des recherches. Le contexte est plusieurs crimes.

Leipzig (dpa/sn) - Dans le cadre de plusieurs crimes à caractère politique, la commission spéciale pour l'extrémisme de gauche ("Soko LinX") a perquisitionné mercredi plusieurs bâtiments à Leipzig. Comme l'a annoncé la police criminelle du Land de Saxe (LKA), les perquisitions visaient sept hommes et deux femmes suspects âgés de 20 à 53 ans. Elle fait l'objet d'une enquête sur des allégations de lésions corporelles graves commises ensemble. Au total, dix bâtiments ont été fouillés, notamment dans les quartiers de Connewitz et de Mockau. Selon le parquet de Leipzig, qui a commandé l'opération, il n'y a eu aucune arrestation.

Le but des perquisitions était de recueillir des preuves.

[...] Le « Soko LinX » avait en tête un pool d'environ 150 personnes, disait-on à l'époque. "Il s'agit de personnes fortement soupçonnées d'avoir commis des actes de violence ou d'avoir soutenu autrui dans ces actes."

Connewitz est considéré comme un quartier alternatif de gauche. Des affrontements y sont répétés avec la police. Outre les affrontements avec la police, des incendies criminels et des attaques de peinture contre des maisons nouvellement construites ont fait la une des journaux dans le passé. La police attribue ces actes au spectre de l’extrême gauche. À Connewitz, il y a des débats sur les augmentations de loyers et les déplacements.

*

Rapport annuel | Amnesty InternationalDoubles standards

Rapport annuel d'Amnesty International :

Amnesty critique les deux poids, deux mesures

Une organisation de défense des droits humains accuse le gouvernement fédéral de garder le silence sur les crimes de guerre commis par l'armée israélienne. Cela affaiblit l’ordre international.

BERLIN taz | Amnesty International a vivement critiqué la position du gouvernement allemand dans la guerre à Gaza. Présentant le rapport annuel de l'organisation, Julia Duchrow, secrétaire générale d'Amnesty International (ai) en Allemagne, a déclaré que le gouvernement contribuait à "l'érosion de l'ordre international" en gardant le silence sur les crimes de guerre commis par l'armée israélienne.

"Elle perd sa crédibilité", estime Duchrow. « Les doubles standards ne sont pas compatibles avec la politique étrangère fondée sur les droits humains annoncée par Annalena Baerbock. Amnesty critique vivement le gouvernement israélien depuis des années, notamment en ce qui concerne sa politique de colonisation. »

Le Hamas et d’autres groupes armés ont commis des crimes de guerre lors de leur attaque brutale contre Israël le 7 octobre 2023, a déclaré Duchrow mardi. « Rien ne peut relativiser la souffrance des victimes. »

Cependant, l’opération militaire des forces armées israéliennes dans la bande de Gaza a « perdu toute mesure ». Cela implique de nombreux crimes de guerre et violations du droit international humanitaire.

[...] Des revers également dans la lutte pour l’égalité des sexes

L’année 2023 sera marquée par des revers dans la lutte pour l’égalité des sexes et les droits des personnes LGBTI+, par exemple à travers de nouvelles interdictions de l’avortement aux États-Unis ou de nouvelles menaces de sanctions contre les homosexuels, par exemple en Ouganda.

Les soi-disant défenseurs des droits de l’homme, tels que les syndicalistes, les militants écologistes et les groupes indigènes, sont également soumis à de nouvelles pressions. De nombreux gouvernements ont restreint la liberté d'expression ou de réunion en 2023, et la violence contre les manifestants, par exemple avec des armes et des munitions telles que des balles en caoutchouc ou des grenades assourdissantes, a « entraîné des milliers de blessés, des handicaps permanents et de nombreux décès dans le monde », a déclaré Duchrow. ..

 


23. Avril


 

Grande-Bretagne | déchets nucléairesDépôt Drigg au sud de Sellafield

Une installation britannique de stockage de déchets nucléaires aurait violé la réglementation environnementale

L'Agence britannique pour l'environnement (EA) a écrit au dépôt de déchets de faible activité de Drigg (LLWR) en Cumbria pour exprimer ses inquiétudes concernant les retards dans la sécurisation des déchets sur le site, rapporte la BBC. Nuclear Waste Services (NWS), l'exploitant de Drigg, a déclaré que les retards n'avaient aucun impact sur la zone environnante et qu'il avait pris le temps de s'assurer que les bonnes solutions étaient trouvées pour éliminer en toute sécurité les déchets nucléaires.

La lettre, rédigée par l'EA en janvier et obtenue par la BBC grâce à une demande d'accès à l'information, définit de nouvelles conditions auxquelles LLWR doit se conformer. LLWR n'avait pas réussi à faire suffisamment de progrès sur les mesures visant à sécuriser les déchets radioactifs grâce à un processus connu sous le nom de scellement, violant ainsi les termes de son permis environnemental.

Martin Walkingshaw, directeur de l'exploitation du NWS, a déclaré : « La mise en place d'un plafond technique sur les anciens dépôts de déchets radioactifs du LLWR britannique est une première pour le Royaume-Uni. Il a confirmé que le NWS et l'EA discutent de progrès. »

"Le revêtement est une partie importante de l'élimination et nous mettons actuellement en œuvre la conception requise en approvisionnant, important et stockant des milliers de tonnes de matériaux de revêtement, conformément à nos conditions de planification et à nos exigences de qualité strictes", a-t-il déclaré.

L'EA a également déclaré au LLWR qu'elle n'avait pas respecté un délai pour une condition d'amélioration précédemment imposée, qui concernait l'exigence d'un plan écrit pour protéger les déchets dans certaines zones, y compris la couverture de l'une de ces zones. Bien que le plan ait été présenté, sa mise en œuvre a connu des retards. La date d'achèvement initiale était 2028, mais des discussions sont actuellement en cours pour prolonger le délai, car LLWR estime qu'il faut plus de temps...

traduction avec https://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

*

Russie | InondationsMine d'uranium Dobrovolnoye sw Kurgan

La région inondée de Russie est menacée de contamination radioactive

Depuis deux semaines, la fonte des neiges et la pluie inondent de nombreuses régions russes. Le niveau des rivières atteint des niveaux records en un rien de temps. Mais une grande catastrophe pourrait encore survenir en Sibérie. Selon certaines informations, l'uranium risque de se retrouver dans les rivières de cette région.

Selon certaines informations, les inondations pourraient être suivies d'une catastrophe encore plus grave dans les régions russes de Tioumen et de Kourgan : la contamination des rivières par l'uranium. La Russie est confrontée depuis deux semaines à de graves inondations, d'abord dans la région d'Orenbourg, puis dans les régions sibériennes de Kourgan et de Tioumen. En raison de la fonte des neiges et des précipitations abondantes, le niveau de certaines rivières a augmenté massivement, atteignant parfois des niveaux records. Les médias russes ont parlé d’un « déluge de proportions apocalyptiques, une fois par siècle ». Plusieurs milliers de maisons étaient sous les eaux et plusieurs milliers de personnes ont fui ou ont dû être évacuées.

[...] l'eau menace d'inonder les mines d'uranium de la région. Il existe un risque qu'une rivière soit contaminée radioactivement.

Agentstwo a basé son rapport sur une carte publiée par les autorités le 11 avril, rapporte le Moscow Times. Là, le district de Sverinogolovsky est marqué comme zone inondable. Il y a une mine d'uranium appelée Dobrovolnoye dans ce district. Il est donc exploité par des sociétés appartenant à l'autorité nationale de l'énergie atomique Rosatom. Alexeï Chvarts, ancien chef du bureau régional d'Alexeï Navalny à Kourgan, a expliqué qu'il y avait des centaines, voire des milliers de trous de forage dans le gisement. Il soupçonne qu'à la suite des inondations, des substances radioactives pourraient s'échapper et pénétrer dans la rivière Tobol. Étant donné que plusieurs centaines de milliers de personnes vivent le long du fleuve, les effets pourraient être dévastateurs...

*

subventionsRetournement du traficPrix ​​du CO2

Analyse d'Ariane

L’État empêche le prix du CO₂ d’avoir un effet

Les subventions néfastes pour le climat dans les transports compromettent complètement la tarification du CO2, selon une étude du ministère fédéral de la Recherche. Il existe une récompense pouvant aller jusqu'à 690 euros pour une tonne de CO2 émise.

Depuis 2021, un prix du CO2 est également facturé pour le carburant, qui augmente progressivement. Le dernier gouvernement fédéral Merkel l'a introduit afin d'obtenir une plus grande précision des coûts dans le secteur des transports. La surtaxe est actuellement de 45 euros par tonne de gaz à effet de serre émise.

Une nouvelle étude financée par le ministère fédéral de la Recherche montre désormais que les subventions versées pour les transports, comme les privilèges pour le diesel ou les voitures de société, annulent complètement l'effet de cette tarification du CO2 et ont même l'effet inverse.

Les subventions signifient essentiellement des « prix négatifs du CO2 » compris entre moins 70 et moins 690 euros par tonne de CO2.

[...] L'Agence fédérale de l'environnement (UBA) est également favorable à une réduction des subventions préjudiciables à l'environnement et au climat, y compris dans le secteur des transports. Lors de la récente crise budgétaire, l'autorité a fait des suggestions concrètes concernant les privilèges diesel et les indemnités de déplacement.

Le président de l'UBA, Dirk Messner, a calculé que le privilège du diesel pourrait permettre d'économiser six milliards d'euros, soit 8,2 milliards de la subvention totale, moins la compensation pour la taxe sur les véhicules plus élevée payée par les conducteurs de diesel.

Concernant l'indemnité de distance, qui coûte six milliards d'euros par an à l'État, Messner a suggéré qu'à l'avenir elle ne soit versée qu'aux 30 pour cent des revenus les plus bas, ce qui entraînerait une économie d'environ quatre milliards.

Cependant, ces suggestions de l'autorité fédérale n'ont pas été reprises par le ministre fédéral des Finances Christian Lindner (FDP) et par le gouvernement des feux de circulation dans son ensemble.

*

droit humainasile

Droit d'asile :

Le Parlement britannique adopte une loi controversée au Rwanda

Les migrants arrivant en Grande-Bretagne par bateau pourraient à l'avenir être expulsés vers le Rwanda. Le Premier ministre Rishi Sunak espère les premiers vols d’expulsion dans dix semaines.

La Grande-Bretagne pourra à l’avenir expulser les migrants irréguliers vers le Rwanda. Le Parlement de Londres a adopté une loi correspondante après un long débat. Le règlement controversé déclare le Rwanda pays tiers sûr et vise à empêcher les objections aux expulsions.

Le projet de loi faisait l'objet d'échanges entre les deux chambres du Parlement depuis plus de deux mois. La chambre haute a déposé plusieurs amendements, qui ont été rejetés par la chambre basse. La chambre haute a également approuvé le projet de loi ce soir-là. Aujourd’hui, le roi Charles III doit encore le faire. mettre la loi en vigueur avec sa signature.

[...] La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) avait jusqu'à présent arrêté le projet au moyen d'une injonction provisoire. À l'avenir, Sunak veut ignorer les objections de la Cour de justice - et ne voit toujours pas son pays violer le droit européen à cause de la nouvelle loi.

Mais la Cour suprême de Londres avait également déclaré le projet illégal car elle ne considérait pas le Rwanda comme un pays tiers sûr. Le tribunal a fait valoir qu'il ne pouvait être garanti que les personnes résidant dans ce pays bénéficieraient d'une procédure d'asile équitable. Il cite des rapports de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés et des informations britanniques antérieures sur les exécutions extrajudiciaires, les décès en détention, la torture et un niveau élevé de rejets de demandes d'asile provenant de zones de conflit comme la Syrie.

[...] Il y a aussi des appels en faveur d'un modèle rwandais en Allemagne - ils viennent principalement de l'Union et du FDP. Les Verts rejettent ces demandes et le SPD est également sceptique. Le chancelier Olaf Scholz (SPD) et les chefs de gouvernement des Länder ont convenu en novembre que le gouvernement fédéral examinerait si des procédures d'asile étaient possibles en dehors de l'Europe. Un résultat devrait être disponible d’ici juin. Ce qui a jusqu'à présent été controversé est de savoir s'il s'agirait réellement d'envoyer des personnes d'Allemagne vers un autre pays pour leur procédure d'asile - ou simplement de leur permettre d'y subir une procédure d'asile avant de se rendre en Europe. 

 


22. Avril


 

Propagande | GazaUNRWA

organisation dans la bande de Gaza

Le rapport ne trouve aucune preuve de la présence de nombreux partisans du Hamas au sein de l'Agence palestinienne de secours des Nations Unies

Israël accuse l'Agence palestinienne de secours des Nations Unies d'employer des centaines de membres du Hamas. Une étude ne trouve aucune preuve de cela. Elle critique cependant les faiblesses dans le maintien de la neutralité de l’organisation. 

Une enquête n'a trouvé aucune preuve permettant d'étayer l'affirmation d'Israël selon laquelle il existe de nombreux partisans d'organisations terroristes parmi l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA). Israël n’a pu fournir aucune preuve de cela. Cela ressort d'un rapport, ce que rapportent plusieurs médias. Israël a déclaré en mars que plus de 450 employés de l'UNRWA étaient des agents de groupes terroristes dans la bande de Gaza. Israël avait déjà affirmé en février que douze employés de l'UNRWA étaient impliqués dans les attaques contre Israël le 7 octobre. Une enquête de l'ONU à ce sujet est actuellement en cours.

À la suite de ces allégations, de nombreux pays ont interrompu ou suspendu des paiements d'une valeur de plusieurs millions à l'UNRWA. Cela a gravement affecté l'organisation humanitaire, qui lutte également contre la crise humanitaire dans la bande de Gaza. Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé lundi tous les pays à continuer de soutenir activement l'organisation humanitaire. C'est vital pour les réfugiés...

*

scandale | Justice | Cum-Ex

Scandale fiscal Cum-Ex

L'enquêteur en chef démissionne de manière inattendue et critique

Leurs enquêtes ont abouti aux premiers verdicts dans le scandale fiscal Cum-Ex et ont laissé le chancelier Scholz dans l'attente d'une explication : selon les informations du WDR, Anne Brorhilker quitte le système judiciaire pour lutter ailleurs contre la criminalité financière.

Selon les informations du WDR-Investigativ, le plus important enquêteur allemand sur les ex-enquêteurs quitte le système judiciaire. Anne Brorhilker a alors déposé lundi matin une « demande de révocation de la fonction publique » auprès du parquet. Le procureur général de 50 ans dirige le principal département créé spécifiquement pour le plus grand scandale fiscal d'Allemagne, qui enquête actuellement sur plus de 1.700 suspects.

Les transactions cum-ex auraient coûté aux contribuables environ douze milliards d'euros. Les banquiers, les consultants et les négociants ont été remboursés d'impôts que personne n'avait jamais payés – une ponction dans le Trésor public.

Des enquêtes depuis douze ans

Brorhilker enquête sur des cas de cum-ex depuis 2012. Avec son équipe, elle a réussi à obtenir des témoins clés qui ont révélé pour la première fois les accords cachés. Son acte d’accusation a conduit au premier verdict final en 2019. Les enquêteurs ont ensuite traduit devant un tribunal en Allemagne « M. Cum-Ex » Hanno Berger, qui avait fui en Suisse. L'avocat fiscaliste a finalement été condamné à huit ans de prison devant le tribunal régional de Bonn.

Les enquêtes de Brorhilker ont également retenu l'attention du public parce qu'elles ont atteint la haute politique. Les découvertes concernant la banque privée hambourgeoise MM Warburg ont finalement également amené le chancelier fédéral Olaf Scholz à demander des explications, même s'il n'y a initialement aucun soupçon contre lui.

« Un système judiciaire faible »

Dans une interview avec WDR Investigative a déclaré Brorhilker à propos de sa décision : « J'ai toujours été procureur avec cœur et âme, en particulier dans le domaine de la criminalité économique, mais je ne suis pas du tout satisfaite de la manière dont la criminalité financière est poursuivie en Allemagne. beaucoup d'argent et de bons contacts, et ils se heurtent à un système judiciaire faible." En outre, les accusés pouvaient souvent simplement acheter leur sortie de procédure si, par exemple, la procédure était abandonnée en échange d'une amende. "Ensuite, nous avons la conclusion : vous pendez les petits, vous laissez partir les grands." En tant que procureur individuel, vous ne pouvez pas faire grand-chose pour changer cela.

Selon la conclusion de Brorhilker, onze ans après que les premiers cas de cum-ex ont été connus, les politiques n'ont toujours pas réagi de manière adéquate. Le vol fiscal n’a pas été stoppé de loin ; il existe des modèles successifs, comme le « jeu du lièvre et du hérisson ». La raison en est le manque de contrôle sur ce qui se passe dans les banques et sur les marchés boursiers. "S'il n'y a pas de contrôle de la part des organes d'État, alors les gens s'emparent des écrans. Mais s'il y a une caméra vidéo installée au-dessus de l'écran, alors on réfléchit à trois fois avant d'y accéder."...

*

UkraineAssemblages combustiblesWestinghouseEnergoatom | Centrale nucléaire de Khmelnitski

Avec le soutien d’entreprises américaines :

L'Ukraine mise sur de nouvelles centrales nucléaires

Plusieurs nouveaux réacteurs – L’Ukraine développe son économie nucléaire. Le soutien vient de deux sociétés américaines. Mais il y a des inquiétudes.

MÖNCHENGLADBACH taz | L'Ukraine souhaite développer massivement l'énergie nucléaire. Les sociétés américaines Holtec et Westinghouse la soutiendront en tant que partenaires. La semaine dernière, le patron de la société nucléaire ukrainienne Energoatom, Petro Kotin, et le président de l'exploitant de la centrale nucléaire Holtec, Kris Singh, ont signé un accord-cadre sur le transfert de technologie Holtec pour produire des composants pour les « petits réacteurs modulaires » en Ukraine. .

Un exemple de mini-centrale nucléaire est la centrale nucléaire flottante « Akademik Lomonossov »., qui approvisionne depuis mai 2020 la ville portuaire sibérienne de Pevek et les mines voisines en électricité et en chaleur. En outre, dans cet accord, Energoatom et Holtec ont convenu de construire une installation de production ukrainienne pour les composants de l'installation de stockage à sec du combustible nucléaire usé.

[...] L'entreprise américaine souhaite construire au total neuf réacteurs nucléaires en Ukraine, a expliqué l'ambassadeur américain Brink. Deux d'entre eux seront également construits à Khmelnitsky. Avec l'achèvement des quatre réacteurs supplémentaires prévus, la centrale nucléaire de Khmelnitski deviendrait la plus grande centrale nucléaire d'Europe...

*

armure | Sipridépenses militaires

Institut de recherche sur la paix de Stockholm

Les dépenses militaires atteignent un nouveau sommet dans le monde

Les dépenses de défense augmentent dans le monde pour la neuvième fois consécutive – cette fois de manière particulièrement forte, selon le Sipri Peace Institute. Cependant, la raison n’est pas seulement la guerre en Ukraine.

Derrière l’abréviation Sipri se cache l’expression optimiste de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm. Mais les chercheurs du Sipri n'ont pas eu grand-chose à dire sur la paix depuis des années - c'est également le cas dans le dernier rapport publié lundi. Pour la neuvième fois consécutive, les dépenses militaires mondiales ont dépassé celles de l’année dernière. Les chiffres atteignent un nouveau sommet.

En conséquence, les dépenses en 2023 ont augmenté de 6,8 pour cent, corrigées de l'inflation. 2.443.000.000.000 2,4 2,28 XNUMX XNUMX de dollars américains (XNUMX billions de dollars américains ou environ XNUMX billions d'euros) – la plus forte augmentation annuelle depuis 2009. En 2022, elle s’élevait encore à 2,24 2,04 milliards de dollars (environ XNUMX XNUMX milliards d’euros). Les dix plus grands donateurs ont tous considérablement augmenté leurs dépenses.

Les États-Unis restent invaincus au sommet. Avec 916 milliards de dollars américains (près de 859 milliards d'euros), ils représentaient à eux seuls plus d'un tiers (37 %) des dépenses militaires mondiales, soit environ trois fois plus que la Chine, deuxième, avec environ 296 milliards de dollars...

*

produits chimiquespesticidesLe développement du cerveau

Une étude met en garde : les produits chimiques environnementaux courants semblent nuire au développement du cerveau

Les produits chimiques présents dans les désinfectants et les retardateurs de flamme affectent les performances cérébrales. Ils sont probablement responsables de troubles moteurs chez les enfants.

Certains produits chimiques présents dans les désinfectants et les retardateurs de flamme ont un effet toxique sur les oligodendrocytes, appelés cellules auxiliaires des neurones. C’est la conclusion à laquelle est parvenue une étude récente publiée dans la revue « Nature Neuroscience ».

Les produits chimiques contenus dans les désinfectants et les retardateurs de flamme endommagent les cellules cérébrales

Les oligodendrocytes sont des cellules gliales du système nerveux central. Ils entourent le système nerveux central et permettent au cerveau de penser à grande vitesse. Ils fournissent également de l’énergie aux neurones et jouent un rôle clé dans la transmission des signaux électriques.

Une équipe de recherche américaine a examiné les effets de 1.823 292 produits chimiques sur les oligodendrocytes de souris dans des boîtes de culture cellulaire. Résultat : 47 des produits chimiques ont tué les cellules, 22 autres ont inhibé leur formation et XNUMX ont favorisé la génération d'oligodendrocytes.

Produits chimiques toxiques et leurs effets potentiels sur les enfants

Ces substances pourraient provoquer chez les enfants des troubles moteurs et nécessiter une éducation spécialisée. Les cellules se développent tout au long de la vie, mais la période critique s'étend du stade prénatal à la troisième année de vie, écrivent les scientifiques. Les résultats sont étayés par des études de suivi réalisées sur des souris et des oligodendrocytes humains en culture...

*

Protection du climat fossileArrêt du financement

Ces réserves de pétrole doivent rester inutilisées

La carte du monde montre l'emplacement des réserves de pétrole qui ne devraient plus être exploitées et brûlées

Ne touchez pas : pour que la protection du climat fonctionne, l’humanité doit laisser sous terre une partie des réserves mondiales de pétrole et de gaz inutilisées. Mais lequel? Un nouvel atlas du « pétrole incombustible » le montre désormais pour les réserves pétrolières. Dans ce document, les chercheurs ont classé les réserves pétrolières existantes en fonction de l'ampleur des dommages causés à la nature et à la population vivant dans ces zones. Ils déterminent également la quantité de pétrole que nous sommes autorisés à brûler.

Pour arrêter ou au moins limiter le changement climatique, l’humanité ne doit émettre qu’une quantité limitée de gaz à effet de serre. Selon le rapport actuel sur le climat mondial, ce budget CO2 est de 67 1.150 gigatonnes de CO2 pour une probabilité de 1,5 % d’atteindre l’objectif climatique de deux degrés, et de 400 gigatonnes pour l’objectif de XNUMX degré. Mais cela signifie également que l’humanité n’est plus autorisée à exploiter et à utiliser la majorité des combustibles fossiles comme le pétrole brut, le charbon ou le gaz naturel.

Où doit rester le robinet d'huile ?

Concrètement, cela signifie : « Pour l'objectif de 1,5 degré, 97 pour cent des gisements de charbon existants, 81 pour cent des gisements de gaz naturel conventionnels et 71 pour cent des gisements de pétrole conventionnels devraient rester inbrûlés », rapporte Lorenzo Pellegrini de l'Université Erasmus de Rotterdam. et ses collègues. Ces réserves fossiles, déjà explorées, correspondent à des émissions de près de 11.000 2 gigatonnes de CO1,5. Pour le pétrole brut, environ 1.524 XNUMX gigabarils de réserves conventionnelles devraient rester non brûlés pour atteindre l’objectif de XNUMX degré.

Mais lesquels de ces gisements sont encore autorisés à être exploités et lesquels ne le sont pas ? « La répartition des ressources fossiles restant à exploiter est une question moralement et politiquement controversée », affirment les chercheurs. Les pays possédant de riches réserves de pétrole ou de gaz ne laisseront pas volontairement leurs ressources inutilisées. Par conséquent, selon l'équipe, des critères objectifs précisant les priorités pour l'exploitation minière encore autorisée et les quantités minières sont nécessaires. Cela pourrait alors conduire à un système international régulant l’indemnisation…

 


21. Avril


 

ChineVoiture électriqueIndustrie automobileDroits à l'importation

Différend sur les tarifs d'importation

Apportez les e-mobiles chinois bon marché !

Volker Wissing, le patron de Mercedes et l'association de l'industrie automobile sont d'accord : tout le monde rejette les droits de douane à l'importation sur les voitures électriques chinoises. En partie pour de mauvaises raisons – mais à juste titre !

Le ministre fédéral des Transports Volker Wissing (FDP) s'en sort généralement assez mal dans cette chronique (par exemple la semaine dernière). Il en va de même pour l'industrie automobile allemande : elle a trop longtemps négligé la voiture électrique, ses efforts de lobbying en faveur des moteurs à combustion et contre les limites de pollution la rendent aussi antipathique que le scandale du diesel insuffisamment traité autour des systèmes de fraude technique.

Cependant, sur un sujet controversé d’actualité, Volker Wissing et l’Association de l’industrie automobile allemande (VDA) ont pour une fois raison : le ministre des Transports et la VDA rejettent fondamentalement les tarifs punitifs sur les voitures électriques chinoises. Hildegard Müller, dirigeante de l'association VDA (autrefois proche confidente d'Angela Merkel), expliqué il y a une semaineDes contre-mesures telles que des droits de douane supplémentaires ne résoudraient pas les défis auxquels est confrontée l'industrie automobile européenne.

[...] Noms créatifs, connexions internationales

Le ministre n’est donc probablement pas favorable aux voitures électriques bon marché en provenance de Chine, notamment par crainte de sanctions en cas d’inaction. L’industrie automobile, quant à elle, est principalement préoccupée par les mesures de rétorsion contre les tarifs d’importation. Mercedes l'est probablement aussi parce que le groupe est détenu à 20 pour cent par les sociétés chinoises Geely et BAIC. Ce dernier se confond facilement avec SAIC, avec laquelle VW gère une coentreprise. Les deux sociétés sont appelées de manière créative « Automobile Industry Corporation ». B dans BAIC signifie « Pékin », le S dans SAIC pour « Shanghai ». L’industrie automobile allemande est depuis longtemps étroitement liée à celle de la Chine.

Il est dans l’intérêt général d’avoir des voitures électriques les moins chères possibles et donc sans droits d’importation si possible, mais pour une raison bien plus importante : Toute voiture remplacée par une voiture électrique, est une nouvelle étape vers un monde dans lequel les combustibles fossiles ne joueront plus de rôle. Les compagnies pétrolières et les États pétroliers trouveraient sans aucun doute fantastique des droits d'importation encore plus élevés sur les voitures électriques chinoises, car ils entravent la concurrence et augmentent ainsi les prix. Et si les gens continuent à conduire des moteurs à combustion, ils continueront à acheter des carburants coûteux et nocifs pour le climat.

*

Julierstransports nucléairesEntrepôt intermédiaire d'Ahaus

Ahaus : Démonstration contre les transports Castor prévus

Une alliance de citoyens et d'organisations veut empêcher le transport prévu de déchets nucléaires de Juliers vers le site de stockage intermédiaire d'Ahaus. Ils craignent que l'office fédéral compétent puisse bientôt accorder son approbation.

L'initiative citoyenne "Non déchets nucléaires" à Ahaus ont appelé à manifester dimanche. Une centaine de personnes ont suivi. Avec de grandes banderoles et des mots décisifs, ils voulaient montrer : "Pas avec nous !". Il s'agit d'environ 100 conteneurs Castor qui sont encore stockés au réacteur expérimental de Jülich.

Construire un entrepôt provisoire à Juliers ?

Des représentants des grandes églises et de l'association régionale du BUND de Rhénanie du Nord-Westphalie ont participé au rassemblement sur le « Mahner », une place centrale d'Ahaus. Ils considèrent également que les transports prévus sont trop dangereux – et inutiles. De leur point de vue, un entrepôt provisoire à Juliers serait la meilleure solution.

[...] Question du référentiel ouverte

Les éléments combustibles peuvent être stockés dans l’installation de stockage provisoire d’Ahaus jusqu’en 2036. D'ici là, il devrait être clairement établi où une installation de stockage définitif des déchets nucléaires peut être construite en Allemagne. Mais l’entreprise fédérale responsable a jusqu’à présent fait peu de progrès sur cette question. La recherche d’un lieu de stockage définitif prendra probablement plus de temps que ne l’exige la loi.

*

Néonaziincendie criminelObstruction à la punition

Terreur de droite : une affaire classée avec dix morts et un appel à la clarification

Un néo-nazi a avoué l'incendie criminel de Lübeck en 1996. Les survivants ont donné des informations. Cependant, un colocataire était soupçonné. Y aura-t-il bientôt une nouvelle enquête ?

"Ces personnes sont toujours en liberté", déclare Esperanca Bunga. Elle est l’une des survivantes d’une attaque qui a probablement été perpétrée par des néo-nazis et qui n’a jamais été élucidée.

Le racisme comme motif probable

Dix personnes issues de l'immigration sont mortes après un incendie criminel le 18 janvier 1996 à la Hafenstrasse 96 à Lübeck. À ce jour, personne n'a été reconnu coupable de ce meurtre. Une « affaire froide » avec dix morts – toujours non résolue à ce jour.

Pour cela, Safwan Eid, un colocataire des victimes originaire du Liban, a été inculpé d'incendiaire présumé, a été placé en détention et acquitté à deux reprises.

Son avocat dévoué, Gabriele Heinecke, s'en est également assuré. Avec Esperanca Bunga, elle est également l'un des protagonistes les plus importants du projet de recherche "Hafenstrasse", actuellement présenté au Théâtre de Lübeck.

[...] Comportements policiers inquiétants : entrave à la sanction au pouvoir ?

On parle même de déjouer les sanctions imposées par la police et la justice de Lübeck. Trois néo-nazis portant des marques de brûlure sur le visage ont été découverts à proximité du lieu de l'incendie la nuit du crime et arrêtés dans les plus brefs délais. Mais peu de temps après, ils furent de nouveau relâchés. Après tout, l’un des résidents était censé être l’incendiaire.

Après l'acquittement de Safwan Eid, aucune autre accusation n'a été portée, même si deux des néonazis ont même avoué le crime. L'un d'eux a même réitéré sa déclaration à la police. Mais cela n’a pas donné lieu à des poursuites. Car les policiers auraient réussi à convaincre le jeune droitier de retirer sa déclaration...

*

Vereinigte Staateneau potablePFAS

Les États-Unis décident de valeurs maximales strictes de PFAS pour l'eau potable

Après 23 ans de lutte acharnée sur le plan juridique et politique, vient la réglementation la plus stricte possible sur les produits chimiques toxiques.

Les États-Unis ont fixé pour la première fois des limites nationales de PFAS pour l’eau potable en avril. Une avancée très attendue et considérée comme historique par de nombreux experts et organisations environnementales.

Les nouvelles limites pour l'eau potable visent à protéger des millions de personnes contre les produits chimiques fluorés toxiques.

Les PFAS sont actuellement présents dans environ la moitié de l’eau potable aux États-Unis ; les « produits chimiques éternels » sont présents dans le sang de presque tous les résidents. Le nouveau règlement s’applique à cinq produits chimiques PFAS. Elle est plus stricte que les lois de l’UE et de la Suisse actuellement en vigueur ou qui entreront bientôt en vigueur.

Après 23 ans, une longue bataille autour de la réglementation des PFAS aux États-Unis touche à sa fin. Le procureur américain Rob Bilott a découvert la toxicité des PFAS par accident en 1999, lorsqu'un ami de la famille lui a demandé de l'aide pour une maladie inexpliquée du bétail. Il n'avait aucune idée que cela deviendrait l'œuvre de toute une vie.

Deux ans plus tard, le 6 mars 2001, Bilott écrivit une lettre désormais célèbre à l'entreprise chimique DuPont dans laquelle il soulignait pour la première fois les dangers du produit chimique PFOA que l'entreprise utilisait en Virginie...

*

INES Catégorie 4 "Accident"21 avril 1957 (INES 4) usine nucléaire Maïak, URSS

 11 personnes ont été exposées aux radiations et sont tombées malades, l'un des ouvriers est décédé 12 jours plus tard.
(Frais ?)

Accidents nucléaires
 

Au fil des années, à Mayak, il y a eu environ 235 incidents radioactifs des événements dont seuls quelques-uns étaient connus avant 1989...

Wikipédia fr

21 avril 1957 : Accident de criticité dans un conteneur contenant de l'uranium hautement enrichi

Trop de solution d'uranium s'était accumulée dans un récipient dans une boîte à gants, ce qui la rendait critique. Le conteneur s'est ensuite ouvert et des parties de la solution ont coulé dans la boîte à gants. Un travailleur a reçu une dose de rayonnement de 30 à 46 Gray et est décédé 12 jours plus tard. Cinq autres travailleurs dans la même pièce ont été exposés à plus de 3 Grays chacun et sont ensuite tombés malades des radiations. Cinq autres personnes ont reçu des doses allant jusqu'à 1 Gray.
 

Wikipédia sur

Accidents majeurs à Mayak, 1953-1998

21 avril 1957 – Accident de criticité. Un opérateur meurt d'une dose de rayonnement de plus de 3000 300 rad. Cinq autres ont reçu des doses de 1.000 à XNUMX XNUMX rem et ont subi un empoisonnement temporaire aux radiations.

traduction avec https://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

La chaîne nucléaire

Mayak/Kyshtym, Russie

usine nucléaire

La centrale nucléaire russe de Mayak a contaminé plus de 15.000 2 km1957 de déchets hautement radioactifs à la suite d'une série d'accidents et de fuites radioactives. L'accident de Kyshtym a contaminé une vaste zone de la région orientale de l'Oural en XNUMX. Des milliers de personnes ont dû être relogées. À ce jour, la région touchée est l’un des endroits les plus contaminés au monde. 

Fond

La coopérative de production Mayak fut la première et, avec une superficie de plus de 200 km2, la plus grande centrale industrielle nucléaire de l'Union soviétique. Entre 1945 et 1948, cinq réacteurs nucléaires ont été construits sur ce site entre Ekaterinbourg et Tcheliabinsk pour produire du plutonium destiné au programme d'armes nucléaires soviétique. L'usine a été agrandie continuellement jusqu'en 1987, date à laquelle la production a été arrêtée et les opérations progressivement supprimées. De 1949 à 1956, un total de 100 péta becquerels (peta = quadrillion) de déchets radioactifs ont été déversés dans les affluents de la Techa - dont du strontium 90, du césium 137, du plutonium et de l'uranium.1 A titre de comparaison : la contamination radioactive de la Techa L'océan Pacifique par le Super La catastrophe de Fukushima est estimée à environ 78 PBq. De plus, il y a eu au moins huit accidents critiques à Mayak en 1968...
 

Peste des centrales nucléaires

L'usine de plutonium Mayak 

En 1957, le premier accident majeur s'est produit dans l'utilisation de l'énergie atomique, qui est comparable dans ses dimensions aux catastrophes de Fukushima et de Tchernobyl, mais n'a été connue du public mondial qu'en 1989.

Le complexe nucléaire de Mayak, à 15 kilomètres à l'est de la ville de Kyshtym dans l'oblast de Tcheliabinsk, à l'est du sud de l'Oural, était un élément important des plans de Staline de 1945 visant à produire rapidement du plutonium de qualité militaire et à combler le déficit d'armes nucléaires de l'Union soviétique. En 1948, le premier réacteur a été allumé, en 1949, la première bombe atomique a explosé et Staline a rattrapé les États-Unis.
 

Youtube

Economie de l'uranium : Installations de traitement de l'uranium

Toutes les usines d'uranium et de plutonium produisent des déchets nucléaires radioactifs : les usines de traitement, d'enrichissement et de retraitement de l'uranium, que ce soit à Hanford, La Hague, Sellafield, Mayak, Tokaimura ou n'importe où dans le monde, sont toutes confrontées au même problème : à chaque étape de traitement, de plus en plus extrêmement des déchets toxiques et hautement radioactifs sont créés...

 


Nouvelles +  Connaissances de base haut de page

 

Nouvelles +

 

Loi sur la protection du climatForfait solaire | blanc

Réforme de la loi sur la protection du climat :

Un pas en avant, deux pas en arrière

C'est une bonne chose que l'installation de systèmes solaires privés devienne plus facile. La mauvaise nouvelle est que le feu tricolore affaiblit la loi sur la protection du climat.

Au début, les partis des feux tricolores en ont discuté pendant de nombreux mois, maintenant ça va hop, hop : lundi, les chefs des groupes parlementaires du SPD, des Verts et du FDP ont annoncé l'accord sur la modification de la loi sur la protection du climat et du paquet solaire, et le la semaine prochaine, les deux devraient être votés par le Bundestag et le Conseil fédéral sera fouetté. Le feu de circulation est comme ça loi de chauffage Une fois de plus, il n’est pas clair que les négociations internes ne remplacent en aucun cas la procédure parlementaire habituelle.

Après tout, une grande partie du package solaire constitue une grande réussite. D'innombrables particuliers et entreprises attendent la réduction de la bureaucratie pour y parvenir. Installer un système photovoltaïque plus facilement et faites-le connecter. L’installation de systèmes solaires est en plein essor, malgré le précédent blocus. Les citoyens de tous les camps politiques souhaitent utiliser beaucoup plus l’énergie solaire après que les gouvernements précédents leur ont rendu la tâche difficile.

Si les obstacles tels que les longues procédures d’approbation sont supprimés, il y aura un élan considérable et la transition énergétique s’accélérera. Cela se verra bientôt sur les toits, sur les parkings des supermarchés et dans de nombreux autres endroits. Les locataires d’une maison peuvent facilement partager un espace commun. Cela coûtera moins cher car aucune technologie coûteuse n’est requise. Les conditions d’enregistrement et de connexion réseau sont simplifiées – et bien plus encore.

Mais malgré toutes les acclamations : le pack solaire présente également un inconvénient majeur. Après l'attaque russe contre l'Ukraine, il semble y avoir un consensus social selon lequel la dépendance à l'égard d'un seul pays pour les questions énergétiques est fatale. C'est ça. Cette fois, il s'agit de la Chine, qui inonde les marchés européens de ses systèmes solaires et met les fabricants locaux en difficulté. Les fabricants locaux de systèmes solaires ont déjà dû abandonner en raison de mauvaises décisions politiques.

Mais malgré toutes les acclamations : le pack solaire présente également un inconvénient majeur. Après l'attaque russe contre l'Ukraine, il semble y avoir un consensus social selon lequel la dépendance à l'égard d'un seul pays pour les questions énergétiques est fatale. C'est ça. Cette fois, il s'agit de la Chine, qui inonde les marchés européens de ses systèmes solaires et met les fabricants locaux en difficulté. Fabricants locaux de systèmes solaires ont déjà dû abandonner à cause de mauvaises décisions politiques.

Le FDP prend la direction – dans la mauvaise direction

Face à l’essor de la demande, une petite renaissance vient de naître – qui va désormais prendre fin. Les quelques entreprises produisant en Allemagne attendent un signe de la part des politiques leur indiquant qu'elles seront aidées à concurrencer les produits chinois subventionnés. Cela serait nécessaire pour au moins conserver le savoir-faire en Europe et pouvoir augmenter rapidement la production si nécessaire. Mais le FDP a eu gain de cause Le forfait solaire n'apporte aucune aide.

Les Libéraux-Démocrates estiment que les systèmes solaires destinés à l’Allemagne peuvent également être achetés ailleurs. Cependant, ce rejet ne peut pas rester le même, d'autant plus que les composants des éoliennes sont également importés, en grande partie de Chine. C'est difficile à croire : la République fédérale, quatrième pays industriel du monde, n'a plus rien dans l'un des secteurs économiques les plus importants de l'avenir : la construction d'installations solaires et éoliennes.

Ne vouloir rien changer à cela est une aberration de la politique industrielle. Le FDP est au volant et donne la direction. Les Verts et le SPD doivent désormais veiller à ce qu’une voie différente soit empruntée. Le FDP a utilisé les éléments sensibles du paquet solaire comme garantie pour faire pression sur la politique climatique – ici aussi du mauvais côté. Le feu tricolore fait donc un énorme pas en arrière. Il supprime les obligations en matière de protection du climat introduites sous la chancelière Angela Merkel (CDU) en 2019.

Compensation fatale des émissions

Ces exigences stipulent que les émissions de CO2 doivent être réduites dans une certaine mesure dans des domaines individuels tels que les transports, les bâtiments, l'énergie ou l'industrie. Jusqu'à présent, la règle suivante s'applique : si les objectifs ne sont pas atteints, des ajustements doivent être apportés. Pas plus. À l’avenir, les émissions des différentes zones seront compensées les unes par rapport aux autres. Cet adoucissement est un cadeau Volker Wissing, ministre fédéral des Transports (FDP), qui ne fait aucun effort pour réduire les émissions de CO2 dans les transports.

Il serait certainement possible de réduire les émissions, par exemple en limitant la vitesse, en réduisant le prix des trains ou en limitant partiellement la circulation des voitures particulièrement émettrices. Désormais, Wissing n'est plus obligé de développer au moins un peu d'imagination et même de se soucier de la réduction des émissions de CO2 dans les transports. Les militants pour le climat, les associations environnementales et les scientifiques s’en indignent.

Ils craignent qu'en affaiblissant les règles actuelles, le gouvernement fédéral se donne carte blanche afin de ne plus avoir à s'attaquer à de grands projets de protection du climat au cours de cette législature. Cette crainte est justifiée. Avec la politique de retardement du gouvernement fédéral, la réalisation des objectifs Objectifs climatiques d’ici 2030 de plus en plus improbable.

 


Nouvelles +  Connaissances de base haut de page

 

Connaissances de base

La carte du monde nucléaire

Cette carte du monde donne l’impression que nos tout derniers ministres des Transports, Scheuer et Wissing, avaient élaboré ce plan ensemble. La question du sens est évidemment totalement déplacée. L'essentiel est de dépenser beaucoup d'argent...

*

La « recherche interne »

Loi sur la protection du climat | Ministre des TransportsForfait solaire

12 avril 2024 - Les intrigues du FDP concernant la loi sur la protection du climat

24 mars 2024 - Le ministre des Transports veut investir 150 millions d'euros dans une start-up allemande de taxis aériens

12 décembre 2023 - Le feu tricolore reporte le paquet solaire et la loi climat

28 septembre 2023 - Illégal : La vérité sur le budget CO2 de la République fédérale

9 mai 2023 - Stratégie photovoltaïque - Moins d'obstacles à l'expansion solaire

17 avril 2023 - Conseils d'experts en matière de circulation et de construction - Mauvais rapport climatique pour les feux tricolores

**

Le moteur de recherche Ecosia plante des arbres !

https://www.ecosia.org/search?q=Klimaschutzgesetz

https://www.ecosia.org/search?q=Deutschlands Verkehrsminister

*

Wikipédia

Loi sur la protection du climat

Une loi sur la protection du climat est une loi-cadre qui énonce les principes et les obligations de la politique climatique dans un État ou une entité infra-étatique. Les lois sur la protection du climat sont au cœur de la législation sur la protection du climat au sein du droit de la protection du climat - ces normes qui visent à protéger le climat en tant que bien protégé des influences humaines. Vos réglementations-cadres doivent être complétées par des normes supplémentaires et mises en œuvre par des mesures et des instruments concrets en matière de politique climatique. Les éléments importants des lois sur la protection du climat sont les objectifs climatiques, en particulier les objectifs de réduction des émissions, et les réglementations en matière de surveillance, de reporting et de contrôle.

Les lois sur la protection du climat sont généralement liées aux accords internationaux sur la protection du climat - tels que le protocole de Kyoto, le traité de Paris sur le climat ou d'autres accords internationaux - et traduisent les obligations et les objectifs de ces accords en ceux du territoire du pouvoir législatif. Les lois sur la protection du climat sont souvent intégrées dans un programme national de protection du climat.

[...] Deutschland 

Lors de la campagne électorale pour les élections fédérales de 90, le SPD et l'Alliance 2013/Les Verts ont élaboré des projets et des promesses électorales concernant une loi nationale sur la protection du climat. Une loi allemande sur la protection du climat est considérée depuis longtemps par plusieurs organisations environnementales et associations de développement comme une contribution centrale aux efforts mondiaux de protection du climat, y compris l'Alliance pour le climat...
 

J'ai inclus cette liste suivante de Wikipédia juste pour le pur plaisir, sans aucune signification ni arrière-pensée.

Liste des ministres allemands des transports

Les ministres des Transports sont ou étaient des membres du gouvernement fédéral ou du Reich qui s'occupent des questions de transport.

**

YouTube

Recherche:

https://www.youtube.com/results?search_query=Klimaschutzgesetz+Solarpaket+2
 

S'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ! - Chaîne YouTube playlist "Reaktorpleite" - radioactivité dans le monde... - https://www.youtube.com/playlist?list=PLJI6AtdHGth3FZbWsyyMMoIw-mT1Psuc5Playlist - la radioactivité dans le monde...

Cette playlist contient plus de 150 vidéos sur le thème des atomes*

 


Retour à:

Bulletin XVI 2024 - 14 au 20 avril

Article de journal 2024

 


Pour travailler sur 'Newsletter du THTR','réacteurpleite.de«Et»Carte du monde nucléaire" Nous avons besoin d'informations à jour, de collègues énergiques et frais et de dons. Si quelqu'un peut vous aider, envoyez un message à : info@Reaktorpleite.de

Appel aux dons

- Le THTR-Rundbrief est publié par le 'BI Environmental Protection Hamm' et est financé par des dons.

- Le THTR-Rundbrief est entre-temps devenu un support d'information très remarqué. Cependant, il y a des coûts permanents en raison de l'expansion du site Web et de l'impression de fiches d'information supplémentaires.

- Le THTR-Rundbrief recherche et rapporte en détail. Pour que nous puissions le faire, nous dépendons des dons. Nous sommes heureux de chaque don!

Compte de don : BI protection de l'environnement Hamm

Objet : circulaire THTR

IBAN : DE31 4105 0095 0000 0394 79

BIC : WELADED1HAM

 


Nouvelles + Connaissances de base haut de page

***